Translate

jeudi 21 mars 2013

Voisinage européen: plus d'optimisme au Sud qu'à l'Est


Une majorité des citoyens (64%) du voisinage méridional de l'UE sont satisfaits de leurs conditions de vie, un taux qui chute à 47% pour les pays du voisinage oriental. Ces chiffres sont issus d'un sondage Eurobaromètre publié mercredi, en même temps d'un état des lieux de la Commission sur sa politique de voisinage.

Stefan Füle
Les personnes de la rive sud du bassin méditerranéen sont également plus positives sur la situation économique de leur pays, que 39% jugent très ou plutôt positive (contre 25% à l'est). Une moitié d'entre eux estiment par ailleurs que le pire de la crise économique est passé, tandis que seul un tiers des citoyens de l'est le pensent.

Ces chiffres ont été présentés mercredi par le commissaire européen en charge de la politique de voisinage, Stefan Füle, en même temps qu'un passage en revue, pays par pays, de la situation dans une zone où l'Union voudrait préserver une influence sans pour autant ouvrir les portes de l'adhésion. Il est plutôt question de faciliter l'octroi de visas et de créer des zones de libre-échange.

A l'est, le commissaire a rappelé que si un accord d'association avait pu être signé avec l'Ukraine, la poursuite du processus nécessiterait des améliorations tangibles dans les réformes démocratiques. Un sommet à Vilnius, en novembre prochain, doit constituer le point d'orgue des négociations avec les différents pays orientaux.

Au sud, marqué ces derniers années par un passage mouvementé vers la démocratie, l'UE a engagé très récemment des négociations d'un accord de libre échange avec la Maroc, et espère le faire "dans un avenir pas trop distant" avec la Tunisie, a dit M. Füle.
Source de l’article 7sur7

Aucun commentaire: