Translate

mercredi 11 mai 2016

Lancement du projet Migration Ville à Ville en Méditerranée (MC2CM)

    Atelier technique sur la méthodologie et le partage d’informations     

Les collectivités participantes au projet « Migration Ville à Ville en Méditerranée » (MC2CM) se sont réunies dans le cadre d’un atelier technique sur la méthodologie et le partage d’informations co-organisé par la ville et la métropole de Lyon, les 9 et 10 mars 2016. 

En particulier, les villes d’Amman, Beyrouth, Lisbonne, Lyon, Madrid, Tanger et Turin étaient représentées.

Cet atelier s’inscrit dans l’axe « Dialogue » et constitue le point de départ des trois volets du Projet (Dialogue, Connaissance et Action). La rencontre a réuni les points focaux techniques représentant les villes partenaires, ainsi que les membres des organisations partenaires (CGLU, ICMPD et UN-Habitat) dans le but d’échanger et de discuter des aspects de gestion du projet, ainsi que des actions concrètes prévues pour sa mise en œuvre.

En particulier, cette réunion a permis de déterminer les priorités conjointes des villes en termes d’accueil et d’inclusion des migrants, parmi lesquelles : l’accueil des réfugiés ; l’accès à l’emploi et à l’entreprenariat ; le dialogue interculturel et la cohésion sociale ; la planification urbaine ; l’accès aux services de bases ; la coordination institutionnelle ou encore l’accueil des migrants mineurs non accompagnés.

En outre, l’atelier a également permis de présenter en détail et d’approuver avec les villes la méthodologie de recherche pour les profils migratoires (inclus la participation et contribution des groupes d’acteurs locaux et la définition d’un document de priorité concerté), la méthodologie d’apprentissage entre pairs et l’articulation des projets pilotes.

Le programme prévoyait également une visite de terrain pour découvrir le quartier de la Guillotière, où convergent historiquement les flux migratoires et qui est un carrefour social pour de nombreuses communautés migrantes même lorsqu’elles n’y résident pas. La visite a permis d’aller à la rencontre d’associations qui mettent en œuvre des actions diverses destinées aux populations migrantes : accompagnement scolaire pour adolescents allophones, cours de français, permanences d’écrivain public, accompagnement vers le soin, aide à l’ouverture de droits sociaux, etc. Ces rencontres ont permis d’enclencher un échange entre les représentants des villes et d’évoquer les pratiques et réponses mises en place dans les différents territoires. Cet échange a constitué un avant-goût de la méthodologie d’apprentissage qui sera appliquée lors du projet, permettant d’approfondir la réflexion commune, l’échange et l’accompagnement mutuel entre les villes.

Par ailleurs, dans le cadre de la mission d’introduction organisée en amont de l’atelier technique, CGLU et ICMPD ont rencontré des acteurs institutionnels et associatifs actifs à Lyon dans l’inclusion des migrants. Ces organisations sont susceptibles de participer au groupe d’acteurs locaux qui sera mis en place pour contribuer au profil migratoire et au document de priorité de la ville.

Enfin, cette première rencontre entre les villes du projet a également été l’occasion d’une réunion de coordination entre les partenaires du projet et les bailleurs (Commission Européenne et Agence Suisse de Coopération et Développement). CGLU a profité de l’occasion pour insister sur l’important travail des villes dans l’accueil et l’inclusion des migrants, malgré les difficultés en termes de ressources (humaines et financières) et un manque de coordination au niveau institutionnel.

Pour plus d’information : mc2cm@city-to-city.org

Source de l'article Commed CGLU

Aucun commentaire: