Translate

dimanche 19 juin 2016

Formation de formateurs dans les métiers du bâti traditionnel

Une formation de perfectionnement sur les métiers du bâti traditionnel au profit d'une quarantaine d'enseignants de la formation professionnelle, dispensée par des experts européens a pris fin jeudi à Alger après un cycle de 18 mois.

Formation de formateurs dans les métiers du bâti traditionnel

La formation prévue par programme d'appui de l'Union européenne au patrimoine algérien qui avait démarré en janvier 2015 a concerné des stagiaires en provenance de la majorité des villes d'Algérie.

L'Unité d'appui au patrimoine (Uap) a assuré des stages théoriques et pratiques, sur différent métiers intervenant dans la restauration du vieux bâti, les stagiaires devant à leur tour "dispenser des formations et enrichir le programme d'enseignement dans leurs centres respectifs", explique le directeur du programme, Zohir Ballalou.

Les stagiaires ont suivi des formations en maçonnerie traditionnelle, taille de pierre, boiserie ou encore en la décoration en plâtre et céramique sur des chantiers de restauration encadrés par des experts européens.

Une autre partie de cette formation continue a été consacré au diagnostic des bâtisses endommagées, à l'optimisation énergétique, ainsi qu'aux règles de sécurité dans les chantiers, ont indiqué des stagiaires.

En avril dernier, l'Uap avait lancé des cycles de formation sur la préservation du patrimoine audiovisuel, cinématographique et photographique en collaboration avec l'Institut national des archives (INA) au profit du personnel la cinémathèque, du Centre national de la documentation, de la presse et de l'information (CNDPI) et de la Bibliothèque national.

Une première équipe d'archéologues, spécialisée dans l'inventaire du patrimoine culture est également en cours de formation dans le même cadre.

Cofinancé par l'UE et l'Algérie à hauteur de 21.5 millions et 2.5 millions d'euros respectivement, le programme d'appui à la protection et à la valorisation du patrimoine culturel en Algérie vise à renforcer la méthode d'inventaire des biens culturels, la mise en place de mesures d'urgence pour la sauvegarde des biens et l'installation de chantiers-écoles.

L'accompagnement de la société civile dans son action de sensibilisation à l'importance de l'héritage patrimonial figure aussi parmi les objectifs de ce progra

Source de l'article APS

Aucun commentaire: