Translate

dimanche 19 juin 2016

Jean-Luc Chauvin : "M comme Méditerranée"

Être né et vivre sur les bords de la Méditerranée confère à ceux qui ont cette chance et dont je suis, une patrie supplémentaire, une seconde identité bien définie que tous partagent sans parfois en être réellement conscients.
 
JPEG - 121.7 ko

Cet espace presque clos, comme un grand théâtre antique, est une scène où chaque nation va jouer son rôle face à toutes les autres. Acteurs et spectateurs d’une grande et séculaire intrigue permanente, tous sont liés par cette communauté de destins qui n’a été dans l’Histoire, et ne sera dans le futur, que collective. 
En partageant cette mer au milieu de nos terres, nos cultures, nos traditions et nos mœurs s’entremêlent depuis des millénaires et ont donné corps à une espèce endémique, le Méditerranéen. Que l’on y parle l’arabe, le français, l’espagnol, l’italien, le grec, le turc, la Méditerranée à un langage commun à ceux qui y vivent. La civilisation de l’olivier et celle du palmier se confondent presque comme les deux lèvres d’une bouche pour parler, au fond, de la même voix. 
Alors bien sûr, la cacophonie, la colère, la guerre, les vieux démons de cette Méditerranée se déchaînent parfois, comme si les dieux capricieux de la mythologie grecque s’amusaient encore à faire se battre les mortels. Les hommes n’ont pas seulement en eux le souffle de la haine de la différence et du conflit. Ils ont aussi le talent du partage, de l’échange et savent bien au fond d’eux même que l’avenir est dans la diversité créatrice de progrès, d’initiative, de développement humain. 
La mixité chasse l’ignorance, le multiculturel éloigne les peurs, le mélange est porteur de paix et de prospérité. Je suis entrepreneur. J’ai la foi en nos entreprises et en notre territoire. Je crois aux vertus pacificatrices des marchands constructeurs de croissance, qui apportent, comme aux temps anciens, dans le ventre de leurs bateaux, avec les épices de l’innovation et les soieries de la connaissance, les valeurs de l’Autre, de cette altérité féconde. 
Je suis Marseillais, Provençal, Méditerranéen, et fier de l’être. Riche du passé, confiant et ambitieux pour cette grande Métropole Aix-Marseille-Provence aux ambitions de capitale qui n’a jamais cessé d’être une porte ouverte dans les deux sens entre deux mondes, l’Europe et l’Afrique, l’occident et l’orient. Un balcon, un phare sur la Méditerranée, le New York de la Méditerranée avec vue imprenable sur l’avenir. Aime comme la Méditerranée .

Par Jean Luc Chauvin (entrepreneur de TPE/PME, ancien président de l’UPE 13) - Source de l'article Destimed

Aucun commentaire: