Translate

mercredi 22 juin 2016

Tunisie : Féminin by UIB à la rencontre des Femmes de Méditerranée

L’événement, placé sous le signe de « L’entreprenariat féminin, vecteur majeur de relance économique », s’est déroulé récemment à Tunis et a mêlé échanges d’expérience, moments de découverte et de détente.

Co-organisé par l’association « Féminin by UIB » et l’association « Echanges Franco-tunisiens », l’événement avait pour objectif de partager les expériences et les bonnes pratiques entre les deux rives de la Méditerranée et a mobilisé un large éventail de femmes françaises et tunisiennes évoluant dans différentes sphères.

Radhia Kammoun, fondatrice et PDG de la société Gourmandise, a apporté, lors de l’événement, un témoignage poignant sur son expérience à la tête de la chaîne de pâtisserie lancée dans les années 80. Outre sa passion pour les petits gâteaux, elle a évoqué son parcours, son amour du travail et son implication au service de son entreprise, qui compte désormais 12 points de vente et 240 collaborateurs et ambitionne de s’ouvrir à l’international.

Lors de la soirée de clôture, les participantes ont pu échanger avec des personnalités féminines nationales issues du monde de l’entreprise sur les perspectives de l’entreprenariat féminin et ses enjeux dans le cadre de la relance de l’économie tunisienne. Evoquant dans ce cadre les différents facteurs à même d’impulser un nouveau souffle et de dynamiser le marché du travail, Wided Bouchamaoui, présidente de l’Union tunisienne de l’industrie du commerce et de l’artisanat, a mis l’accent, lors de son intervention, sur le rôle de la femme tunisienne, dynamique et entreprenante, dans la construction d’une société émancipée et ouverte ainsi que sur sa contribution à l’édification d’une nouvelle Tunisie sans pour autant rompre avec sa culture.

Aussi, Arlette Chabot, qui a tenu à saluer les efforts consentis par la société civile en Tunisie en faveur de la promotion de l’entrepreunariat féminin, a-t-elle encouragé l’auditoire à continuer à se battre, à progresser, à échanger et surtout à travailler en commun.

Les échanges ont, également, fait émerger nombre d’initiatives en faveur d’un meilleur accompagnement des femmes et qui visent à les aider à concrétiser et à démarrer leurs projets d’affaires notamment des les milieux ruraux.

Lors de son intervention, Ilhem Bouaziz, présidente de l’association Féminin by UIB, a évoqué le women’s empowerment en tant que levier d’insertion professionnelle.

Source de l'article Africanmanager

Aucun commentaire: