Translate

dimanche 19 juin 2016

Le Sommet Méditerranéen de la Logistique et du Transport clôture sa 14ème édition en ouvrant la logistique méditerranéenne sur le monde

Le Sommet Méditerranéen de la Logistique et du Transport a conclu aujourd’hui sa 14ème édition en pointant le débat sur le positionnement unique de la Méditerranée pour la logistique, le commerce global, et son attractivité à l’heure de construire des ponts entre la région, les autres territoires et pays à l’échelle mondiale. 


Le forum, organisé par l’Association des Chambres de Commerce et d’Industrie de la Méditerranée (ASCAME) et le Consortium de la Zone Franche de Barcelone avec le soutien de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Navigation de Barcelone, et auquel ont assisté plus de 500 participants, dont des personnalités institutionnelles, entreprises, chambres de commerce, investisseurs et entrepreneurs du secteur de la logistique, a offert aux participants de multiples sessions réussies sur des thèmes relatifs à l’actualité régionale.

Dans le cadre du Salon International de la Logistique et de la Manutention de Barcelone (SIL 2016), le Forum Méditerranéen de la Logistique et du Transport a abordé des thématiques essentielles comme l’importance de la logistique pour le développement économique régional. Selon Anwar Zibaoui, coordinateur de l’ASCAME, « Promouvoir la modernisation des infrastructures de la Méditerranée est aujourd’hui vital pour l’intégration économique régionale ». Par exemple, la coopération dans le domaine du transport entre la Méditerranée et les pays du Golfe devient cruciale afin de couvrir les besoins actuels de la région. De plus, le pari du transport intermodal est la clé pour connecter la Méditerranée et l’Europe, selon les mots de Francesco Dionori de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe (UNECE).

Le Forum a également dédié une séance spécifique au rôle que peut jouer la logistique et le secteur privé dans la l’approvisionnement de biens et de services des camps de réfugiés existants. « Pour aider ces réfugiés, nous avons besoin d’apporter des produits et de les distribuer, nous nécessitons des réseaux d’infrastructures efficaces » a affirmé Eduardo Llano de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). Dans l’approvisionnement du matériel humanitaire, il y a certainement « un gap là où les entreprises disposent d’espace » a ajouté Bárbara Diaz de la Croix-Rouge.

Quant au 9ème Forum Méditerranéen des Ports, il a été abordé la position privilégiée des plus de 450 ports que compte la région Méditerranéenne pour le commerce maritime mondial, dont la région couvre 30%. Pour preuve, les entreprises chinoises du secteur investissent dans les grands projets maritimes régionaux expliquait Roger Albinyana, Directeur des Politiques Euro-méditerranéennes de l’IEmed. Maintenant, le challenge est d’améliorer la modernisation, la connectivité et l’efficacité de ces derniers comme l’a souligné le Président du Port de Barcelone, Sixte Cambra.

Le Canal de Suez en Egypte, a trouvé, dans ce forum, ses complémentarités potentielles avec le Canal de Panamá en termes de création d’emplois et de promotion d’investissement en profitant de la présence de l’Admiral Abdelkader de l’Autorité Nationale de la Zone Economique du Canal et l’Ambassadrice du Panamá, Mme Mercedes De la Guardia.

Le Sommet a démontré, cette année encore, que la Méditerranée n’est pas seulement l’une des régions ayant le plus d’opportunités d’investissement aujourd’hui, selon Pau Relat de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Barcelone, mais également une clé et un épicentre du commerce logistique et du transport mondial. La Méditerranée a « construit des ponts » et des centaines de gestionnaires et d’entrepreneurs tant des pays Méditerranéens, comme d’Europe, du Golfe, de Chine ou d’Amérique Latine ont découvert les opportunités que cette riche région peut leur offrir. Comme l’affirme le Président de l’ASCAME, Mohamed Choucair, ce Forum n’est pas seulement utile pour le secteur de la logistique mais aussi pour l’activité économique régionale et internationale dans son ensemble.

Source de l'article ASCAME

Aucun commentaire: