Translate

mercredi 6 juillet 2016

La conservation de la biodiversité méditerranéenne sous les feux des projecteur

Les espèces, les sites et les enjeux de conservation méditerranéens seront évalués au cours des prochains mois grâce à une nouvelle initiative du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF).
Le lac de Skadar - Crédit photo : Jaime Rojo
Une importante mise à jour des données sur toutes les espèces de cette région va être réalisée et toutes les parties prenantes de méditerranée seront invitées à participer à cette révision du profil d’écosystème de la région.

Le profil d’écosystème est un document complet décrivant le statut de conservation de la région, traitant des enjeux socio-économiques, des menaces qui pèsent sur la biodiversité et de toutes les données existantes sur la faune et la flore. Le document mis à jour sera utilisé afin de créer la nouvelle stratégie d’investissement pour la seconde phase d’investissement du CEPF en 2017.

Ce travail sera mené par BirdLife International avec un consortium de partenaires : UICN, Tour du Valat, Conservatoire du Littoral, et trois organisations méditerranéennes partenaires de BirdLife - Sociedad Española de Ornitología (SEO, BirdLife Espagne), Društvo za opazovanje in proučevanje ptic slovenije (DOPPS, BirdLife Slovénie) et l’Association Les Amis des Oiseaux (AAO, BirdLife Tunisie). Cette mise à jour est possible grâce au soutien de la Fondation MAVA, la Fondation du Prince Albert II de Monaco et du CEPF.

Le hotspot de la biodiversité du bassin méditerranéen est le deuxième plus grand hotspot du monde. Il couvre plus de 2 millions de kilomètres carrés et s’étend d’ouest en est du Portugal à la Jordanie et du nord au sud du nord de l’Italie au Cap Vert. Les subventions octroyées aux organisations de la société civile permettent le travail de protection des espèces mondialement menacées et des sites critiques du bassin méditerranéen grâce à la planification et aux actions systématiques de conservation.

L’investissement du CEPF dans le hotspot du bassin méditerranéen a débuté en 2010-2011 avec la création du premier profil d’écosystème, et les financements des projets ont commencé en 2012. BirdLife International a été nommé en tant qu’équipe régionale de mise en œuvre pour le CEPF, fournissant une assistance aux groupes de société civile pour la conception, l’application et la reproduction des mesures de conservation réussies.

Résultats du CEPF, 2012-2016 :
  • 10,5 millions de dollars US ont été investis.
  • 106 projets ont été subventionnés.
  • 93 bénéficiaires (bénéficiaires ou sous-bénéficiaires) (72 sont des organisations nationales, ou 77%).
  • 14 nouvelles aires protégées ont été établies.
  • 132 communautés locales ont tiré des bénéfices de ces projets.
  • 14 espèces sur la liste rouge de l’UICN en ont directement bénéficié dont la Tortue luth, le Pélican frisé et le Macaque de Barbarie.


Ce profil d’écosystème mis à jour sera un document crucial dans la détermination des points focaux de l’investissement pour la conservation dans les années à venir. Les parties prenantes de plusieurs secteurs et disciplines seront invitées à amener leurs expertises, et plusieurs consultations nationales permettront d’assurer l’apport de chaque personne souhaitant contribuer aux données et aux idées.

Les contacts méditerranéens actuels du CEPF seront avertis (si vous recevez la newsletter du CEPF Med, vous serez automatiquement informés), si vous souhaitez être ajouté à cette liste de contact, envoyez un email à l’adresse suivante : cepf-med-rit@birdlife.org.

Davantage d’informations sur cette révision ont été présentées à l’InfoPoint de la Commission Européenne qui peut être visionnée ici.

BirdLife International – ainsi que ses bureaux au Moyen-Orient et ses partenaires BirdLife DOPPS/BirdLife Slovénie et la LPO – constitue l’équipe régionale de mise en œuvre (Regional Implementation Team, RIT) pour le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) dans le hotspot de la biodiversité du bassin méditerranéen (CEPF Med).

Plus d’informations sur www.birdlife.org/cepf-med.

Le Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) est une initiative conjointe de l’Agence Française de Développement (AFD), de Conservation International (CI), de l’Union Européenne, du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), du gouvernement japonais, de la Fondation John D. et Catherine T. Mac-Arthur et de la Banque mondiale. La Fondation MAVA apporte également son soutien pour le bassin méditerranéen. L’un des objectifs primordiaux du CEPF est de garantir que la société civile participe à la conservation de la biodiversité. Pour plus d’informations sur le CEPF : www.cepf.net.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et YouTube !

Source de l'article Lpo

Aucun commentaire: