Translate

mercredi 6 juillet 2016

Le Secrétariat général de l'UpM émet son rapport 2015

La région méditerranéenne fait actuellement face à des défis sans précédent, liés non seulement au terrorisme, à l’extrémisme et à la migration irrégulière, mais aussi à des problématiques environnementales et socio-économiques telles que le changement climatique et le chômage des jeunes. 

Résultat de recherche d'images pour "LE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L’UPM ÉMET SON RAPPORT 2015"Face à ce constat, il convient de rappeler avec force l’existence d’un potentiel largement inexploité en termes d’opportunités à saisir dans la région. Une intégration régionale plus forte est plus que jamais essentielle pour assurer un meilleur avenir socio-économique en Méditerranée, condition nécessaire pour la stabilité de la région.


Sous la direction de la co-présidence de l’UpM, assurée par l’Union européenne et le Royaume hachémite de Jordanie, et avec la participation active de tous les États membres, le Secrétariat général de l’UpM a mis en place une méthodologie spécifique, dont les résultats concrets ont donné une nouvelle dynamique aux efforts de coopération régionale. Jusqu’à la date d’aujourd’hui, les États membres ont approuvé 45 projets de coopération représentant plus de 5 milliards d’euros d’investissements pour la région, dont 22 sont déjà en cours de mise en œuvre. Ces derniers concernent plus de 100 000 citoyens dans le domaine de l’emploi chez les jeunes et de la croissance inclusive, 50 000 personnes dans le domaine de l’autonomisation socio-économique des femmes, et 1 000 PME de la région, qui bénéficieront de soutien dans leur développement.

« Je suis aujourd’hui une jeune entrepreneure dans mon pays. J’ai créé ma propre entreprise dans le but de construire une école privée pour fournir un enseignement de la maternelle au lycée dans une zone rurale du Maroc. », déclare Sukeina El Bouj, une jeune femme bénéficiaire de l’Initiative de l’Union pour la Méditerranée pour l’Emploi (Med4Jobs). Cette citoyenne a développé son projet après avoir suivi une formation d’entrepreneuriat comprenant un stage à la Banque européenne d’investissement (BEI).

L’UpM a également contribué activement à la promotion du dialogue et de la coopération dans la région en réunissant régulièrement des partenaires et des parties prenantes, dont plus de 10 000 parlementaires, représentants de gouvernements, d’organisations internationales, d’institutions financières, du secteur privé, de la société civile, des universités et d’experts internationaux.

« Nous devons renforcer la dimension régionale et l’approche collaborative dans nos efforts de coopération communs afin de promouvoir le développement humain et la création d’emplois, en particulier chez les jeunes, qui représentent notre principal atout pour l’avenir et la stabilité de notre région », a annoncé le Secrétaire général de l’UpM, Fathallah Sijilmassi, le 2 juin dernier au cours de la réunion ministérielle de l’UpM pour la coopération et la planification régionale. « Le Secrétariat général de l’UpM s’engage à continuer de lutter, au travers de ses activités, contre les causes socio-économiques profondes des défis actuels en matière de sécurité et de migration. À cet effet, un agenda commun renforcé visant au développement humain ainsi qu’à la stabilité et à l’intégration en Méditerranée sera mis en place. Investir dans l’intégration régionale c’est investir pour la stabilité et la paix. », a-t-il ajouté.

La déclaration ministérielle sur la coopération et la planification régionale récemment signée ; la conférence ministérielle de l’UpM : « Vers un agenda commun de développement pour la Méditerranée », qui s’est tenue le 26 novembre 2015 à l’occasion du 20e anniversaire de la Déclaration de Barcelone ; les conclusions du Conseil des affaires étrangères de l’UE du 14 décembre 2015 et la nouvelle politique européenne de voisinage pour la période 2014-2020 contribuent tous à ouvrir de nouvelles perspectives pour l’UpM, soulignant son rôle central de plateforme pour la coopération régionale dans la région euro-méditerranéenne.

Source de l'article La Nouvelle Tribune

Aucun commentaire: