Translate

samedi 14 février 2015

Femmes d'histoire, autour de la Méditerranée

Un plateau d'intellectuelles devrait éclairer le public sarthois samedi 7 février, sur l'engagement des femmes dans cette partie du globe, de l'Europe du Sud à l'Afrique du Nord jusqu'au Proche-Orient.

L'animatrice de radio Stéphanie Duncan (à gauche) mènera les débats de Femmes d'histoire.Une journée dédiée aux femmes, en plus du 8 mars. À travers des conférences et des tables rondes animées par des intellectuelles, Femmes d'histoire cherche à « valoriser les actions des femmes en s'adressant à un public le plus large possible ». 
Les invités - il y a parfois des hommes - sont priés de tenir un discours accessible, à la portée de tous. Bien sûr, dans la salle, au Palais des congrès, le public est déjà acquis à la cause des femmes. Difficile d'attirer ceux qui minimiseraient « leur engagement dans la vie sociale, artistique, économique et politique ».
Le thème retenu cette année est la force des femmes autour de la Méditerranée. Un choix évoqué il y a deux ans par l'association que préside Nicole Ballon. Menés par Stéphanie Duncan, l'animatrice de l'émission Les femmes, toute une histoire, sur France Inter, les débats invitent autour de la table des femmes de tous horizons. À commencer par cette artiste tunisienne, caricaturiste, peintre, lauréate d'un prix italien pour ses satires politiques : Nadia Khiari exposera 25 caricatures au Palais des congrès.
Des films à voir
Autour de la table, la journaliste italienne Luisa Betti, experte en droits des femmes et des enfants, spécialiste des discriminations ; Faouzia Farida Charfi, enseignante-chercheur en sciences physiques tunisienne, ancienne secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur du gouvernement provisoire en 2011 ; Pinar Selek, sociologue et politologue turque, spécialiste des rapports de domination et de l'action collective, exilée en France en raison des persécutions qu'elle subit du pouvoir turc depuis 1998. Elle a écrit de nombreux ouvrages. Enfin, Maria Al Abdeh, docteur en microbiologie, activiste syrienne, directrice exécutive de l'association Soriyat pour le développement humanitaire.
Dans la matinée, à 10 h, Sonia Dayan-Herzbrun, sociologue et philosophe française, s'interrogera sur la place des femmes de la Méditerranée, entre conflit des patriarcats et affirmation des libertés individuelles ; Nora Hamdi, romancière, cinéaste algérienne, interviendra sur le thème les femmes sous la guerre. Son film Des poupées et des anges sera projeté à 17 h 30.
À signaler le documentaire réalisé par Serge Moati, écrivain et journaliste, portant sur la lutte des femmes au cours des printemps arabes. Méditerranéennes, mille et un combats sera visible à 11 h 30.
Source de l'article Ouest France

Aucun commentaire: