Translate

samedi 28 février 2015

Journée préparatoire au CREDIF du 4ème congrès méditerranéen


La fondation du dialogue sud-nord méditerranée, une association tunisienne créée en 2012 pour œuvrer au dialogue et à la coopération entre les deux rives, a tenu vendredi au CREDIF, une journée d'étude sur le thème "territoires et populations oubliés des transitions démocratiques : les mondes ruraux"

"Il s'agit d'une journée préparatoire du 4ème congrès méditerranéen de la fondation qui aura lieu à Milan du 21 au 23 juillet 2015 sur le thème du développement des communautés rurales du sud et du nord de la méditerranée", a précisé la présidente de la fondation, Fatima Zahra Ben Soltane.

"L'objectif est de formuler des recommandations en faveur de la promotion de la communauté rurale, notamment les femmes et les jeunes afin de les proposer dans le cadre de notre 4ème congrès", a t-elle ajouté. "Il est temps que les politiques des différents pays s'intéressent aux populations défavorisées notamment dans les pays qui vivent des transitions démocratiques, en mettant en place des mécanismes réels permettant leur accès au développement et en transmettant leur voix", a t-elle recommandé.

De son côté, El Jazia Hammami, sous directrice de la prévoyance et de l'encadrement de la femme a évoqué les droits sociaux, économiques et politiques des femmes en milieu rural tunisien.

Evoquant les obstacles entravant la promotion de la femme rurale en Tunisie, elle a souligné le manque de legislations luttant contre sa discrimination et l'absence de données fiables sur sa situation. "La révolution a favorisé la création d'un nouveau contexte favorable à la participation de la femme rurale aux affaires publiques", a t-elle précisé.

Pour sa part, Mme Narjess Hamrouni, directrice du bureau d'appui à la femme rurale au ministère de l'agriculture a présenté un aperçu historique sur l'accès de la femme rurale à la vie publique et économique, soulignant qu'elle n'a pu commencer à y prendre part qu'après les années 90.

Mme Hamrouni a souligné, à cet égard, le besoin de la femme rurale en matière de formation et d'encadrement, outre l'appui des structures chargées de sa promotion. 
Elle a présenté, dans ce contexte, les actions menées par le bureau d'appui à la femme rurale qui a des représentants dans les différents gouvernorats.

Au programme de cette journée d'étude, des ateliers portant notamment sur l'approche de développement local en matière de promotion de la femme rurale, des expériences de soutien aux femmes rurales et d'autonomisation économique de la femme rurale.

Source de l'article Babnet

Aucun commentaire: