Translate

lundi 9 février 2015

Jeux méditerranéens 2021 : Oran remplit toutes les conditions requises pour les abriter

Oran remplit toutes les conditions requises pour abriter les Jeux méditerranéens 2021, a affirmé avant-hier le wali.

Oran dispose de "toutes les infrastructures sportives, hôtelières et de transport pour organiser un événement sportif de grande ampleur", a souligné M. Abdelghani Zaalane lors d'une rencontre d'exposition des potentialités de la wilaya pour abriter la 19ème édition des Jeux méditerranéens, en présence de la commission d'évaluation des dossiers de candidatures pour l'organisation de ces joutes.
"Oran se tourne actuellement vers l'avenir. Riche de son histoire, candidate à l'organisation des Jeux méditerranéens, elle connaît aujourd'hui un élan sans précédent dans différents domaines économique et social et à travers des mégaprojets à réaliser ou en voie de l'être tels le techno parc, l'extension du tramway, la réalisation de la nouvelle aérogare internationale, le Complexe olympique de Belgaid, le futur village méditerranéen et le 5ème périphérique, aux côtés d'infrastructures sportives et hôtelières dont elle dispose, a-t-il déclaré.
"Ces réalisations sont une réalité qui vise à rehausser les standards de cette métropole et à améliorer la qualité de vie des citoyens et de faire d'Oran un candidat qui aspire légitimement à abriter les Jeux méditerranéens", a ajouté le wali.
Le premier responsable de la wilaya a exprimé, au passage, l'engagement et la mobilisation totale des pouvoirs publics, de tous les Oranais et du Gouvernement algérien pour "faire aboutir la candidature d'Oran pour cet événement sportif international et pouvoir abriter une édition innovante et exceptionnelle, à la hauteur des aspirations de la jeunesse sportive oranaise et méditerranéenne".
La commission d'évaluation des dossiers de candidatures pour l'organisation des Jeux méditerranéens a eu droit à une exposition mettant en relief les différentes infrastructures sportives et hôtelières et de transport de la ville d'Oran opérationnelles ou en cours de réalisation.
Le stade Ahmed Zabana, la piscine olympique, les piscines à Oued Tlélat et Gdyel, le palais des sports Hamou Boutlélis, le complexe de tennis de hai (quartier) Es-salam (ex St Hubert), la salle spécialisée à El Hamri, le centre équestre Antar Ibn Cheddad d'Es-Senia, la salle omnisports d'Ain El Turck, le tramway et le projet du Métro d'Oran, entre autres, ont été passés en revue.
Dans la matinée, la délégation a visité le complexe olympique de Belgaïd, le chantier du futur village méditerranéen, ainsi que deux chantiers de salles omnisports à Bir El Djir et à hai Akid Lotfi.

"Le dossier d'Oran est a priori acceptable" 

La délégation du Comité exécutif des JM (CIJM) devait visiter hier la salle omnisports de Oued Tlélat d'une capacité de 1 000 places, le centre équestre, l'aéroport Ahmed Ben Bella, le complexe sportif de la 2ème Région militaire, ainsi que différentes structures d'hébergement dans la wilaya. La commission d'évaluation, conduite dans sa visite en Algérie par le Maltais Lino Farrugia Sacco, membre du Comité exécutif des Jeux méditerranéens (CIJM), comprend également l'Italien Tulio Paratore, la Syrienne Nour El Houda Karfoul et la Grecque Katerina Mouratido. 
Les membres du Comité international d'évaluation des dossiers des villes candidates pour abriter l'édition 2021 des Jeux méditerranéens (JM) ont été reçus, lundi après-midi par le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, avant leur déplacement à Oran. Le dossier de candidature de la ville d'Oran pour l'organisation des Jeux méditerranéens (JM-2021) est a priori "acceptable", a estimé lundi à Alger Lino Farrugia Sacco, membre du Comité exécutif des JM (CIJM). "Notre mission principale est d'aider le comité de candidature à faire au mieux son travail afin de comprendre tous les aspects liés aux Jeux méditerranéens. On a déjà vu le dossier. Il nous a été présenté. Du bon chemin a été parcouru, mais naturellement nous avons encore des questions à poser", a déclaré Lino Farrugia Sacco à la presse. 
"La commission est en Algérie pour voir les installations retenues et évoquer toutes les questions en relation avec l'organisation de ce rendez-vous important. Au terme de sa mission, la commission rédigera un rapport qui sera ultérieurement sur les bureaux de l'instance méditerranéenne laquelle tranchera", a pour sa part précisé Tahmi. Le premier responsable du sport a souligné que d'autres infrastructures à Mostaganem et Ain Témouchent figurent dans le dossier de candidature de la ville d'Oran. "Il n'est pas à écarter de voir les villes d'Ain Témouchent et de Mostaganem abriter quelques épreuves, si évidemment nous réussissons à avoir l'organisation des JM-2021", a-t-il ajouté. "La commission visitera le nouveau Complexe olympique d'Oran qui enregistre 70% de taux d'avancement, la piste d'athlétisme est à 50%. Pour la piscine, les courts de tennis, le vélodrome et l'hôtel, les travaux seront lancés très prochainement", a détaillé le ministre. L'Algérie a déposé le 31 juillet 2014 un dossier de candidature pour abriter les JM-2021. Oran est en concurrence avec la ville tunisienne de Sfax pour l'organisation de cette manifestation sportive régionale.

Les travaux de réalisation du village olympique seront lancés en 2016 

Les travaux de réalisation du village méditerranéen d'Oran seront entamés au courant de l'année 2016, a annoncé, mardi à Oran, le président du Comité olympique algérien (COA), Mustapha Berraf. Au cours d'une visite à Oran de la commission d'évaluation des dossiers de candidatures pour l'organisation des jeux méditerranéens 2021, relevant du Comité exécutif des JM (CIJM), il a souligné que ce village, qui comportera tous les équipements nécessaires pour le confort et la concentration des athlètes sera livré dans un délai de 36 mois.
Cette future infrastructure, qui sera réalisée sur une superficie de plus de 40 hectares dans la localité Belgaïd à l'est d'Oran, regroupera plus de 6.500 chambres spécialement aménagées, pour une capacité d'accueil de près de 14 000 athlètes.
Le village sera doté de terrains d'entraînement, d'un espace de sport en plein air, de terrains de Tennis, de salles de sports collectifs (handball, volley-ball, basket-ball, ...) ainsi que d'espaces de détente et de toutes les commodités pour une bonne récupération des athlètes, a-t-on indiqué.
La commission d'évaluation des dossiers de candidatures pour l'organisation des Jeux méditerranéens 2021 a inspecté les travaux de réalisation du Complexe sportif de Belgaïd et s'est enquis de l'état d'avancement du projet.
Ce projet se compose, selon les explications fournies aux membres de la commission d'évaluation, d'un stade de 40 000 places, des terrains de réplique, une piste d'athlétisme, deux grandes piscines, 8 courts de tennis, un vélodrome, un hôtel et des salles pour la récupération des athlètes.

Source de l'article le Maghrebdz

Aucun commentaire: