Translate

dimanche 28 juin 2015

Foster In Med: Conférence internationale de Cagliari sur les politiques visant l'encouragement des ER

Promouvoir les énergies renouvelables en Méditerranée, en particulier l'énergie solaire photovoltaïque. C'est l'objectif de Foster in MED, un projet financé par l'UE avec 4,05 millions d’euros à travers le Programme IEVP CT MED

Résultat de recherche d'images pour "Foster In Med:"Le mercredi 10 juin 2015 à Cagliari, Italie, le projet a organisé une table ronde afin de “partager politiques visant à promouvoir les énergies renouvelables et les technologies solaires dans la région méditerranéenne". L'événement visait à identifier les obstacles normatifs et administratifs qui empêchent la diffusion des technologies solaires. Foster in Med vise à promouvoir l'adoption des technologies solaires photovoltaïques intégrées aux bâtiments dans six pays méditerranéens: Italie, Espagne, Liban, l'Egypte, la Tunisie et la Jordanie.

Cet événement était organisé par le partenaire du projet, en l’occurrence la Région de Sardaigne. Mme Maria Grazia Piras, conseiller pour l'industrie de la région de Sardaigne, a ouvert la conférence en remarquant que: «la promotion de l'éco-efficacité et la réduction de la consommation d'énergie primaire dans les bâtiments et installations publics est un élément clé de la politique régionale de l'énergie, entièrement mis en œuvre POR-FESR 2014-2020 que nous avons présenté à la Commission européenne».

Mme Anna Catte, directeur de l'autorité de gestion commune du projet IEVP CT MED, a rappelé les propos du commissaire européen Johannes Hahn (responsable des négociations et de la Politique européenne de voisinage), qui a dit lors de la conférence NextMed (Bruxelles, le 28 mai 2015) que l'IEVP CT Med "est une source d'inspiration pour les relations de l'Union européenne avec les pays voisins, grâce à sa capacité à stimuler les projets qui peuvent fournir des solutions communes aux besoins de la région méditerranéenne“.

Elle a également souligné les défis du nouveau programme pour la période 2014-2020, à savoir: le soutien au développement des PME avec une attention aux pôles économiques euro-méditerranéens et les start-ups; le soutien à l'innovation et processus de transfert technologique; lutte contre la pauvreté et l'inclusion sociale; défis environnementaux. Les ressources allouées au programme par l'UE s'élèvent à 209 M€.

Prof. Antonello Sanna, directeur du Département de génie civil et de l'environnement, et de l'architecture de l'Université de Cagliari, a noté que Foster in MED met l'accent sur un «thème stratégique pour la vie de la communauté, telle que l'énergie durable sur laquelle la communauté méditerranéenne peut se réunir pour promouvoir un nouveau modèle de développement. Il a souligné l'importance d'un programme de travail fondé aussi sur la diffusion des connaissances».

Lors de l'événement, ing. Tajal Salem a présenté le projet, au nom du partenaire de projet Institut libanais de recherche industrielle (IRI), soulignant que Foster in Med vise à "couvrir toute la zone de la Méditerranée, avec des campagnes de sensibilisation impliquant les étudiants et les citoyens".

Il convient de noter que Foster in MED est allé bien au-delà de ses objectifs, pour atteindre 3.500 étudiants. Parmi les autres résultats à atteindre, il y a la formation à venir de 120 installateurs sur la dernière génération de panneaux solaires, une activité qui débutera en septembre.

La deuxième partie de la matinée a été consacrée à la table ronde avec les représentants des administrations locales des six pays impliqués dans le projet : Dr Stefano Piras, directeur du Service de l'énergie de la Région de Sardaigne (Italie); Dr Abdelkarim Ghezal, directeur des énergies renouvelables à l'Agence nationale pour l'efficacité conservation de l'énergie, et le Dr Abderraouf Ben Said, chef du Département de l'énergie renouvelable à l'Agence tunisienne de la formation professionnelle (Tunisie); M. Pierre Khoury, directeur du Centre libanais pour la conservation de l'énergie (LCEC) et M. Edgar Hajje, membre du conseil de la municipalité de Byblos (Liban); Eng. Ziad Jibril Sabra, conseiller du ministre de l'Énergie et des Ressources minérales et Eng. Walid Shahin, directeur du Centre de recherche national de l'énergie (Jordanie); Eng. Ehab Ismail, de l'Autorité énergies nouvelles et renouvelables (Egypte); Mr S Mireia Cañellas, Responsable du Développement durable de l'annuaire général des politiques environnementales du ministère du Territoire et de la Durabilité de la Generalitat de Catalunya, et M. Pablo Valderrama, Cluster Manager de Solartys Association espagnole pour l'internationalisation et l'innovation des entités solaires (Espagne).

Les représentants des administrations locales et les experts impliqués dans le débat ont soulevé la nécessité de mettre en œuvre et améliorer les incitations financières et les prêts liés aux énergies renouvelables et à trouver des solutions communes pour favoriser les technologies photovoltaïques dans la région méditerranéenne.

Les recommandations de politique publique ont été partagées avec les pays partenaires à travers six documents d'orientation visant à discuter au niveau politique dans chaque pays. Des recommandations ont été dirigées à surmonter les obstacles sociaux, économiques et de régulation pour soutenir une large diffusion des technologies solaires novatrices.

Le rôle clé des institutions publiques a été mis en évidence en ce qui concerne la communication afin d'améliorer l'information et la sensibilisation des citoyens autour des questions environnementales, les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Les institutions publiques devraient également travailler à soutenir le transfert des compétences et le renforcement de la coopération dans l'augmentation de l'ordre de connaissances techniques sur les technologies solaires innovantes.

Au cours de la session de l'après-midi de la conférence à mi-parcours a été organisée par le Centre de services promotionnels pour les entreprises, organisme de service spécial de la Chambre de Commerce de Cagliari (CSPI), dans le but de faire le point sur l'état des lieux du projet.

Foster in Med est un projet financé pour un montant de 4,05 millions d'euros par l'Union Européenne à travers le Programme IEVP CT Bassin Méditerranée (montant total de 4,05 millions d'euros). Partenariat de projet est composé par: Bénéficiaire Université de Cagliari (UNICA); Association des Chambres de Commerce et d'Industrie Agence spécial Méditerranée (ASCAME); Centre de promotion des services aux entreprises de la Chambre de Commerce de Cagliari (CSPI); Confédération des associations professionnelles européennes égyptienne (CEEBA); Institut de recherche industrielle (IRI); Royal Scientific Society (RSS de); Chambre de Commerce et d'Industrie de Tunis (CCI Tunis); Région autonome de Sardaigne (RAS).

Pour plus d'information, prière de contacter:

- Gestion Projct à Tunis CCITunis 31, Av de Paris 1000 (Tunis) 
- Project Management Office DICAAR via Marengo 2-09123 Cagliari (Italie) 
- Site web : www.fosterinmed.eu

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: