Translate

dimanche 28 juin 2015

Le festival d’art lyrique d’Aix rivé à la Méditerranée - Carrefour d’artistes émergents

Historiquement lié à des institutions nord-européennes et américaines, le Festival d’Aix connaît un développement artistique et une reconnaissance internationale et qui l’a amené à s’ouvrir à d’autres horizons géographiques et à de nouvelles esthétiques musicales.

Résultat de recherche d'images pour "Le festival d’art lyrique d’Aix+Méditerranée"Il mène depuis 2008 une politique d’ouverture vers les pays du bassin méditerranéen, notamment à travers les sessions de formation de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée qui, entre répertoire symphonique, création contemporaine et héritages musicaux méditerranéens, propose une vision renouvelée de l’orchestre au service du dialogue interculturel en Méditerranée.

Selon le Festival d’Aix, dont la direction de Bernard Foccroule à sa tête a été prolongée, «cette politique d’ouverture vers la Méditerranée s’oppose à la logique de consommation qui met en danger la diversité culturelle et impose de nouveaux standards culturels qui propagent une vision exotique de la production culturelle méditerranéenne ; le festival tend à résister à cette logique en fondant son action culturelle sur des notions essentielles telles que la création, une relation vivante et critique aux patrimoines artistiques, et le développement de nouvelles formes de participation».

Du reste, le réseau en cours de constitution avec des institutions et musiciens du pourtour méditerranéen laisse entrevoir que les «potentiels demeurent sous-exploités à cause de la faiblesse des échanges et d’ une insuffisante circulation des œuvres, des savoirs et des acteurs culturels». C’est pour y remédier que le festival envisage le renforcement d’un réseau euro-méditerranéen, si le financement se met en place : le réseau Medinea (Mediterranean incubator of emerging artists).

Pour l’Algérie, le partenaire est l’Institut supérieur de musique d’Alger ; à côté du Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, Malte, la Slovénie, la Croatie, le Monténégro, la Macédoine, l’Albanie, la Grèce, la Turquie, Chypre, le Liban, les Territoires palestiniens, l’Egypte, la Tunisie et le Maroc. L’objectif est la promotion des artistes et le soutien du développement d’artistes émergents de la Méditerranée. Des réunions sont organisées depuis 2011.

Après Le Caire en décembre 2014, la prochaine aura lieu le 19 juillet à la Villa Méditerranée à Marseille : «Création musicale et circulation des artistes en Méditerranée : vers de nouvelles perspectives ?», puis les 20 et 21 juillet 2015 au Festival d’Aix. Parmi les artistes algériens déjà invités à Aix, la soprane Amel Brahim-Djelloul (dans La clémence de Titus de Mozart, en 2012), et son frère Rachid Brahim Djelloul, avec qui elle a donné en 2013 un mémorable concert arabo-andalou.

Source de l'article El Watan

Aucun commentaire: