Translate

dimanche 21 juin 2015

Pour un mouvement de chômeurs nord-africain

Résultat de recherche d'images pour "Chomeurs au Maghreb"

"Mon fils a obtenu son diplôme!"

En ces temps où l'on se congratule à propos des heureux candidats ayant décroché le sésame d'études supérieures débouchant sur le chômage de masse de diplômés.... 300 000 pour la seule petite Tunisie, un demi million pour le Maroc et un demi million pour l'Algérie. Autant dire que si, dans les trois États séparés par des oligarchies nomenklaturistes au pouvoir depuis les indépendances et par les lobbys impérialistes qui les manipulent, nous avions un parti nord-africain des seuls chômeurs "diplômés" sans compter les millions de chômeurs non munis du sésame "Diplôme"; nous aurions un mouvement qui se compterait par centaines de milliers pour renverser la vapeur et briser les chaines de notre désunion programmée, entretenue par toutes les manigances possibles et imaginables de tous ceux, et ils sont nombreux, qui ne nous veulent que du bien...

"Poussières de peuple"

Non déplaisent aux représentants des "couches moyennes" calfeutrées dans leur apartheid territorial, social et politique et qui répètent à l'envie, en étant la voix de leurs maîtres, que nos frontières sont immuables, que notre "Tunisie" est éternelle, que notre Algérie et Maroc le sont pareillement, un petit retour en arrière dans l'histoire démonte ces allégations mensongères, fruits d'esprits malades qui ont eu cette formidable prétention d'avoir inventer "des peuples qui n'auraient été que poussières" (Bourguiba)

N'en déplaisent à ces bout-en-train de la "société civile" issues des mêmes "couches moyennes", et qui récitent le mantra de l'exceptionnelle "tunisianité", nous avons vécu au courant de ces deux derniers millénaires des périodes où nous fûmes "unis", et cela pendant des siècles, que désunis....

Et même s'il n'y avait ce passé riche en réalisations puisque la "civilisation" méditerranéenne était supportée pendant près de 5 siècles d'islamité conquérante, essentiellement portée par les tribus berbères du Centre et de l'Ouest nord-africain qui ont fondé trois importants empires: ceux des Fatimides, ceux des Mourabitouns et enfin ceux des Mouahidun grâce à une judicieuse utilisation du commerce de l'Or ghanéen. Cela jusqu'à l'épuisement des principaux filons des cet Est Africain, remplacés par les découvertes d'Or au Mozambique; ce qui détournera les routes caravanières de l'Ouest vers l'Est provoquant un début de déclin de l'Est Africain et de l'Afrique du Nord et leurs principales villes relais et le surgissement de nouvelles villes relais à l'Est de l'Afrique....

Après deux siècles de déclin très bien analysés par Ibn Khaldoun, c'est l'Empire ottoman qui prendra la relève et réveillera une région tombée dans le déclin. Cet empire a duré 4 autres siècles où les provinces ou "beylicats" ne connaissaient aucune frontières; où l'on pouvait naître en Anatolie ou en Albanie et venir finir ses jours dans la régence de Tunis, d'Alger ou de Tlemsen.... et vice-versa....

Donc, même si on ignore ce passé et ses réalisations nombreuses, l'unité de notre Afrique du Nord a toujours été inscrite dans le programme des luttes pour l'indépendance. Elle fut inscrite dans le programme de l’Étoile Nord-Africaine, reprise par Abdelkrim El Khatabbi qui à la fin de années quarante réanima le flambeau de la lutte armée commune à l'ensemble nord-africain.... Cette unité a été brisée dans l’œuf par nos élites petite et moyenne bourgeoises qui ont cadenassé les frontières pour mieux profiter, chacune, de l'aubaine de l'accumulation primitive, du népotisme, de la prévarication, de l'évasion fiscale etc....

Vainqueurs et vaincus: rien n'est définitif!

Est-ce à dire que les "vainqueurs" du moment ont le dernier mot? Que les "vaincus" sont condamnés à avaler les mêmes couleuvres de la division? 
Non.... Au contraire des couches sociales réactionnaires qui veulent que rien ne change pour perpétuer leurs petits privilèges et leurs gros larcins, l'unité de notre Afrique du Nord est un projet stratégique qu'aucune force politique sérieuse ne peut ignorer et inscrire en tête de son programme...
C'est la raison pour laquelle il faut construire un mouvement de chômeurs nord-africain comprenant diplômés et non diplômés.... En raison de la jeunesse de sa composition, il peut constituer l'un des vecteurs des transformations sociales radicales à laquelle il faut s'atteler pour sortir de l'ornière de la domination néo-coloniale..... Vive l'unité, A bas la division!

Par aouina Hamadi - Source de l'article Blog Mediapart

Aucun commentaire: