Translate

dimanche 20 décembre 2015

A Tanger, la Med Cop22 c’est maintenant

La région TTAH supervisera les préparatifs pour la tenue au printemps 2016 de la conférence des pays riverains de la Méditerranée, la Med Cop22.

Résultat de recherche d'images pour "A Tanger, la Med Cop22 c’est maintenant""C’est l’événement le plus important pour nous au premier semestre 2016." A peine rentré de Paris et de sa COP21, le premier vice-président de la région TTAH Mohamed Saoud (Istiqlal) a pris cette semaine les premiers contacts.

"Nous savons d’ores et déjà que la Med Cop22 va bénéficier du travail d’approche et de lobbying fait par les ministères marocains des Affaires étrangères et de l’Environnement, avec les autres pays de la Méditerranée, explique M. Saoud. Lorsque Salaheddine Mezzouar va parler aux Italiens de la conférence de Marrakech de novembre, il leur parlera aussi de la conférence Med Cop22 de Tanger."

"La région Tanger-Tétouan-Al Hoceima pilotera l’organisation de la Med Cop22, indique Mohamed Saoud, qui précise que le comité comprend des représentants des départements des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de l’Environnement." Les universités, les syndicats et le patronat doivent également y être représentés.

2.000 personnes à Marseille en juin 2015

Durant la conférence de la Cop21, qui s’est étalée du 30 novembre au 12 décembre derniers à Paris, les Marocains, élus, haut-fonctionnaires et représentants d’ONG se sont déjà réunis sur place pour les premiers échanges au sujet de la Cop22 à Marrakech et de la Med Cop22 à Tanger.

La précédente Med Cop21 avait eu lieu à Marseille les 4 et 5 juin derniers et avait réuni 36 délégations dont des délégations de 28 pays, un total de 2.000 personnes. Outre les délégations des pays riverains de la Mare nostrum, on compte également les délégations d’organisations régionales, telles l’UE, ou internationales, telles les Nations Unies et le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Pnue.

A l’issue de la conférence tenue à Marseille, un agenda méditerranéen avait été préparé par les conférenciers et remis au chef de la diplomatie française Laurent Fabius, venu à la séance de clôture. Ce document de 70 pages liste de manière exhaustive "enjeux et solutions". Ce document doit être évalué à Tanger dans six mois et à nouveau présenté aux conférenciers de Marrakech.

Un agenda méditerranéen

Le document préparé à Marseille contient des propositions en matière de consommation, d’économies d’énergie, d’urbanisme et de transport. L'"agenda méditerranéen" constitue déjà une très ambitieuse base de travail pour la future Med Cop22. La date de tenue de la conférence tangéroise devrait se situer aux alentours de la fin mai-début juin. L’année 2016 est une année électorale au Maroc et le mois de ramadan doit tomber entre début juin et début juillet.

Selon le GIEC, Groupe d’experts international sur l’évolution du climat, "la Méditerranée est l’un des sous-ensembles géographiques appelés à être l’un des plus durement affectés par le réchauffement climatique". Plus de 450 millions de personnes vivent autour de la Méditerranée, dont une large majorité en milieux urbains.

Recevant le prix Balzan à Berne (Suisse) la semaine dernière, le chercheur David Karl avait vivement attiré l’attention sur le réchauffement rapide et l’acidification des eaux de la Méditerranée. " La Méditerranée se transformera en mer morte si nous ne freinons pas le réchauffement climatique", indiquait-il.

Par Jamal Amar - Source de l'article Media24

Aucun commentaire: