Translate

dimanche 13 décembre 2015

Le label UpM attribué à EDILE et EUROMED Invest

Les 43 pays de l'Union pour la Méditerranée viennent d'attribuer le label UpM aux projets coordonnés par ANIMA : EUROMED Invest et EDILE

Le 27 novembre 2015, les états membres de l’Union pour la Méditerranée se sont réunis à Barcelone dans le cadre d’une conférence de haut niveau sur un programme de développement commun à la région méditerranéenne. A cette occasion, les représentants ont entériné à l’unanimité la labellisation de 4 nouveaux projets, dont EDILE et EUROMED Invest portant à 37 le nombre de projets soutenus par l’UpM dans les trois domaines identifiés comme prioritaires : le développement durable, la croissance inclusive, l’employabilité des jeunes et l’autonomisation des femmes.

EDILE (Economic Development through Inclusive and Local Empowerment) s’inscrit dans une approche régionale visant à promouvoir l’investissement à impact local bénéfique sur les plans économique, social, environnemental et pour la communauté. La phase pilote d’EDILE, mise en œuvre depuis décembre 2013 au Liban, en Palestine et en Tunisie, dans le cadre du programme IEVP CTMED, a mis en place des outils opérationnels d’évaluation de ces impacts locaux, et effectué un travail de sensibilisation, de formation et d’échange de bonnes pratiques sur l’inclusivité. Dans un second temps à partir de 2016, l’initiative EDILE s’étendra à l’Algérie, à l’Egypte et au Maroc avec le développement d’un label EDILE qui permettra de valoriser les investissements publics et privés les plus bénéfiques à leurs territoires en matière de retombées locales.

Dans le projet EUROMED Invest cofinancé par la Commission européenne, ce sont les entreprises, via leurs fédérations, leurs chambres et leurs structures d'accompagnement qui prennent en main leur destin et mettent en œuvre un pan du volet régional de la politique de voisinage de l'Union européenne. Le message envoyé par l'UPM est donc une manifestation de confiance dans la capacité du secteur privé à proposer et mettre en œuvre des stratégies d'intérêt public en matière d'intégration économique dans cette région. Il traduit également la volonté des pays de l'Union pour la Méditerranée d'inscrire dans la durée le partenariat entre public et privé pour s'attaquer aux déficits d'emploi, d'opportunités économiques, de partage de richesse, d'investissement et d'intégration. Déjà, le projet a mobilisé près de 5000 acteurs économiques sur ses différentes opérations, et organisé 3000 rendez-vous d'affaires individuels. 250 entreprises se sont engagées dans des partenariats grâce à la mise en relation faite par EUROMED Invest.

Source de l'article Animaweb

Aucun commentaire: