Translate

dimanche 13 décembre 2015

Primed : le Festival de la Méditerranée en images à Marseille du 5 au 11 décembre

Ce samedi 5 décembre s’ouvre à Marseille le PriMed, Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen qui est une compétition internationale qui se déroule tous les ans. 

Il s’adresse aux productions audiovisuelles -dans le domaine spécifique du documentaire et du reportage- traitant des problématiques de l’aire culturelle méditerranéenne au sens large, des côtes de l’Atlantique aux rives de la Mer Noire. Le PriMed a pour but de promouvoir et de récompenser des programmes dont la qualité et la créativité, aussi bien au niveau des contenus que dans les formes artistiques, sont privilégiées. 

Cette manifestation est ouverte à tous les organismes de télévision, aux structures de production, aux auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes qui, par le biais de leurs œuvres et de leurs programmes, participent à une meilleure connaissance de la Méditerranée, de son histoire, de ses cultures et de ses traditions. 
Le Prix offre aussi l’occasion d’une rencontre annuelle entre professionnels de l’audiovisuel et contribue ainsi au dialogue et à la coopération entre tous les pays du bassin méditerranéen.

C’est avec une intense émotion que le Primed a été présenté à la presse, à quelques jours des sanglants attentats du 13 novembre. « Avec le Primed on reste debout, attachés à nos valeurs, nos principes, notre ADN. Et, Il faut continuer à parler des peuples de la Méditerranée », insiste Bernard Valéro, directeur général de l’Avitem - Villa Méditerranée qui accueille le Primed. Lance un message « de respect, de solidarité à ceux qui participent au Primed » en rappelant les conditions de « créativité difficiles des artistes du Sud ». Souligne l’importance du rôle de la Villa Méditerranée : « Un lieu symbolique au cœur de Marseille. Le travail que nous faisons tous ici est décisif et cette année plus que d’autres ». 

C’est avec une intense émotion que Bernard Valero et Valerie Gerbault ont présente
le Primed à la presse, à quelques jours des sanglants attentats du 13 novembre
(Photo Robert Poulain)
Le Primed 2015 qui affiche sa 19e édition s’installe à Marseille du 5 au 12 décembre au Mucem et à la Villa méditerranée. « Deux lieux emblématiques en lien avec la Méditerranée », rappellera Valérie Gerbault, déléguée générale du CMCA. Cette année marque un nouveau record avec la participation de 348 films provenant de 35 pays. un jury international [1] a eu en charge la sélection de 24 œuvres en compétition représentant 18 pays différents, parmi lesquels 4 films en provenance du Maghreb et du Machrek, 4 films italiens... Grèce et États-Unis comptent chacun 3 représentants et 13 films sur les 24 en compétition sont réalisés ou co-réalisés par des femmes. Et enfin 7 films sont projetés en avant-première en France.

Par  Patricia MAILLE-CAIRE - Source de l'article Destimed

Le programme ici



Les événements de cette 19e édition

Samedi 5 décembre à 15 heures au Mucem : Prix du Public, le meilleur Court méditerranéen désigné par les spectateurs. C’est le public du PriMed qui départage cette année les films en compétition dans la catégorie "Court Méditerranéen".
A l’issue d’un après-midi spécial de projections, ce samedi 5 décembre au MuCEM, les spectateurs pourront ainsi donner leurs voix à l’un des quatre courts-métrages de la sélection 2015

Du 8 au 12 décembre : projections gratuites tous les jours à la Villa Méditerranée et à la BMVR de l’Alcazar

Jeudi 10 décembre à la Villa Méditerranée : Rencontre professionnel entre réalisateurs, membres du jury et étudiants de cinéma - A l’invitation de la Villa Méditerranée les professionnels invités au PriMed auront l’occasion de se rencontrer et échanger à propos de la situation de l’audiovisuel en Méditerranée. Les étudiants du Master « Métiers du Film Documentaire » de l’Université d’Aix-Marseille participeront à cet événement spécial.

Vendredi 11 décembre à 10h00 à la Villa Méditerranée
Projection-débat : ʺLes Chemins de l’Exilʺ Le PriMed propose au public une rencontre sur un thème d’actualité touchant la Méditerranée. La projection-débat de cette 19e édition commencera à 10h00 avec la projection du documentaire lauréat du Prix Albert Londres 2015, ʺVoyage en Barbarieʺ de Delphine Deloget et Cécile Allegra. Dès 11h00, le débat s’ouvrira sur le thème ʺLes chemins de l’exilʺ. Dans quelles conditions les migrants et les réfugiés ont-ils quitté leurs pays d’origine, traversé terres et mers, avec pour objectif de trouver ailleurs une vie meilleure, ou tout simplement survivre ?
Remise des Prix de la 19e édition du PriMed, en présence de Biyouna
Villa Méditerranée, Vendredi 11 décembre, 17h30
En fin d’après-midi, Biyouna, la marraine du PriMed 2015, ouvrira la cérémonie de remise des Prix. Les réalisateurs des films en compétition découvriront en direct les lauréats de cette 19e édition du PriMed.Les Prix seront remis par les partenaires de la manifestation un après-midi pour fêter la Méditerranée en images.
L’événement est présenté par Sylvie Depierre, journaliste à France 3, et animé musicalement par Radio Babel.

Sept Prix et une Mention Spéciale sont décernés parmi les œuvres en compétition :

Grand Prix ʺEnjeux Méditerranéensʺ 
Ce prix récompense un documentaire ou un reportage d’une durée de plus de 30 minutes qui traite d’un sujet d’actualité en Méditerranée. Il identifie des œuvres qui participent à une meilleure compréhension de la situation actuelle dans le bassin méditerranéen. Il prime la capacité du réalisateur à interroger et mettre en perspective les événements, ainsi qu’à se mettre à l’écoute des protagonistes.

Prix ʺMémoire de la Méditerranéeʺ 
Ce prix récompense le film d’une durée de plus de 30 minutes, qui, dans son traitement (avec ou sans archives), rend actuels des faits du passé, des histoires individuelles ou collectives d’hommes et de femmes de la Méditerranée, des lieux symboliques et de mémoire.

Prix ʺPremière Œuvre documentaireʺ 
Ce prix distingue le talent d’un réalisateur n’ayant pas réalisé plus de trois films en tout genre. Les œuvres produites dans le cadre d’une école ou d’une formation pourront également concourir. La durée du film doit être supérieure à 30 minutes.

Prix ʺArt, Patrimoine et Cultures de la Méditerranéeʺ 
Ce prix récompense un documentaire d’une durée de plus de 30 minutes qui contribue à valoriser l’expression artistique (musique, arts plastiques, spectacles vivants, arts visuels), le patrimoine (sites, monuments, œuvres d’art, archéologie, architecture) ou toutes autres expressions de la culture en Méditerranée (folklore, traditions).

Prix ʺAverroès Juniorʺ 
Délivré par un jury de lycéens, il récompense une œuvre choisie parmi une sélection établie par le CMCA et Espaceculture_Marseille.

Prix ʺCourt Méditerranéenʺ 
Ce prix récompense un documentaire ou un reportage de moins de 30 minutes qui traite de la Méditerranée quelle que soit la nature du sujet.

Prix ʺMultimédia de la Méditerranéeʺ 
Ce prix récompense une production de type web-documentaire sur des sujets méditerranéens. Un web-documentaire est un documentaire dont la conception et la réalisation sont faites pour le Web et diffusé sur le Web, en utilisant photos, textes, sons, vidéos, avec une dimension interactive.

Mention Spéciale ASBU 
Elle est attribuée par le représentant de l’ASBU (Union des Diffuseurs des États Arabes).

Le PriMed décerne des Prix à la Diffusion

Grâce à 2M (Maroc), France 3 Corse Viastella Et RAI3 (Italie) 
Des Prix à la Diffusion pourront être attribués par les représentants des chaînes de télévision, et au seul jugement de ceux-ci. Ils seront choisis parmi toutes les œuvres nominées. La diffusion des œuvres ainsi primées fera l’objet d’un accord spécifique entre le diffuseur et les auteurs.

Les grandes thématiques du PriMed 2015

Révolutions : les lendemains des Printemps arabes dans ʺThe Dream of shahrazadʺ et ʺJe suis le Peupleʺ ; la lutte des rebelles syriens dans ʺRebelle de Raqqaʺ et ʺsyrie, Journaux Intimes de la Révolutionʺ...

Place des femmes : portraits de militantes dans ʺLa Révolution des Femmes, un siècle de féminisme arabeʺ ; paroles de plusieurs générations de Palestiniennes dans ʺPalestiniennes, Mères Patrieʺ ; portraits de femmes exilées dans ʺPatience, Patience, T’iras au Paradis !ʺ...

Migrations : quotidien des demandeurs d’asile à Chypre dans ʺEvaporating Bordersʺ ; commerce de réfugiés érythréens dans ʺVoyage en Barbarieʺ...

Jeunesse et désirs d’avenir : dans l’expectative à Naples ʺLe Cose Belleʺ ; avide de changement en Algérie ʺAlgérie - la Bataille de l’avenirʺ, en quête d’émancipation par les arts au Maroc ʺPirates of saléʺ, face à un lourd héritage en Bosnie-Herzégovine (ʺIn the shadow of Warʺ)...

Sport et société : le football comme arme contre le communautarisme dans ʺle Peuple de Nejmehʺ (Liban) ; des femmes pilotes en quête de reconnaissance dans ʺSpeed Sistersʺ (Territoires Palestiniens)...

Identité : descendants d’Arméniens en Turquie ʺl’Héritage du silenceʺ ; passé gaulois sous silence ʺNos ancêtres sarrasinsʺ...

Arts en Méditerranée : de la résurgence des launeddas ʺNodas. launeddas al Tempo della crisiʺ, au théâtre de fous en Italie ʺl’Accademia della folliaʺ...

                                                       *******
[1] Le jury est composé de Reda Benjelloun, Président du Jury, Directeur des magazines d’information et des documentaires à 2M (Maroc) - Nilgün Aydo an Présidente adjointe du Département Télévision de la TRT (Etablissement de Radio et Télévision de Turquie) -Tatiana el Khoury, Journaliste-chroniqueuse à France 24, elle anime et prépare une émission axée sur l’Histoire de Paris - Gustav Hofer, Correspondant d’Arte à Rome, journaliste et réalisateur - Khedija Lemkecher Réalisatrice et productrice (Tunisie) -

Aucun commentaire: