Translate

samedi 5 décembre 2015

Plus de 1.500 entrepreneurs venus de 32 pays assistent à la 9ème Semaine Méditerranéenne des Leaders Économiques

Comme lors des éditions précédentes, le secteur privé méditerranéen représenté par l’ASCAME, s’est positionné dans l'agenda politique régional comme le catalyseur nécessaire des solutions qui apportent une réponse aux turbulences socio-économiques que traverse la région. 

Cérémonie d'ouverture MedaWeek 2015
Les trois journées fructueuses, qui ont enregistré un record de fréquentation avec plus de 1500 hommes et femmes d'affaires issus de 32 pays, ont offert aux participants un large éventail de forums qui ont souligné le potentiel économique et humain de la région méditerranéenne.

La Semaine de la Méditerranée organisée par l'Association des Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée (ASCAME), la Chambre de Commerce de Barcelone, l'Union pour la Méditerranée (UpM) et l'Institut de la Méditerranée (IEMed), en collaboration avec de nombreuses organisations régionales et internationales, a été l’occasion du lancement de la Déclaration 20 + 20, promue par l'ASCAME avec 25 organisations d'Europe, le monde arabe et la Méditerranée, pour donner un nouvel élan au Processus de Barcelone. Des initiatives économiques concrètes comme le lancement d'une agence méditerranéenne pour le tourisme, une agence de PME dans la région, une banque de développement pour la Méditerranée et promouvoir le rôle des femmes et des jeunes dans la région, ont été présenté avec l'objectif de créer un espace économique méditerranéen.

La reconnaissance du secteur privé en tant que facteur clé pour le développement socio-politique inclusif de la Méditerranée a été unanime ces jours-ci. Comme M. Mohamed Choucair, président de l'ASCAME, l’a déclaré lors de la cérémonie d'ouverture de l'événement : « L'éradication du mal ne peut venir que de la main du progrès économique ». De ce fait, attirer les investissements et stimuler la diversification économique devient urgent pour stabiliser la région, selon les mots de H.E. M. Miquel Valls, président de la Chambre de Commerce de Barcelone.

Les défis actuels tels que le chômage, la précarité et les bas niveaux de protection sociale ont été cités par les autorités politiques et les organisations internationales présentes, comme le ministre de l'Industrie, de l'Energie et du Tourisme de l'Espagne, M. José Manuel Soria, ou le Secrétaire Général de l’UpM, M. Fathallah Sijilmassi. Ces derniers ont défendu l'action commune en vue d’aborder les défis futurs et de faire d’une réalité les aspirations du Processus de Barcelone et l'Association de l'UE et de la Méditerranée afin de parvenir à la paix et à la prospérité dans la région.

Le Nord de l’Afrique a été un acteur clé durant ces jours, avec des pays tels que la Tunisie, à qui a été dédiée une session spécifique lors de la 12ème édition du Forum NABDF. En parallèle, ont été mis en évidence les secteurs qui sont aujourd’hui des moteurs de croissance pour la région, tels que l'industrie automobile, qui vit son apogée dans des pays comme l'Egypte. En outre, la Semaine Méditerranéenne a eu l'honneur d'accueillir le lancement de l'Association des Hôtels et Restaurants de la Méditerranée, MH & RA.

Le 2ème Forum Solaire Méditerranéen qui a réuni des hommes et des femmes d'affaires du secteur solaire d’Europe et de la région, a fourni une plate-forme pour les futurs projets appelés à générer plus d’un million d'emplois. Pour sa part, le 7ème Medacity Forum a fourni une plate-forme pour pousser le secteur privé à participer au développement des villes méditerranéennes.

Comme l’a déclaré le coordonnateur de l'ASCAME, M. Anwar Zibaoui, devant plus de 350 femmes présentes à la 7ème édition du Forum Méditerranéen des Femmes Entrepreneures coorganisé avec l'Association des Fédérations et Associations de Femmes d’Affaires Méditerranéennes (AFAEMME), le soutien à la femme entrepreneure de la Méditerranée a toujours été une priorité pour l'Association. Sans aucun doute, « il n’est pas possible de faire avancer le développement économique de la région sans la participation active des femmes », a pointé M. Zibaoui.

Durant ces trois jours a également été célébré le 3ème Forum Méditerranéen des Finances Islamiques, qui a compté sur la collaboration de la principale organisation des banques islamiques dans le monde, CIBAFI. Le forum a souligné l'importance d'utiliser les fonds qu’offre une banque islamique qui compte actuellement plus de 2 billions de dollars et qui a eu une croissance de 15% au cours des dernières années pour financer des infrastructures et des PME dans la région. En outre, ont été analysé : la promotion de ces finances en Espagne et sa future participation financière dans une institution financière dans toute la Méditerranée.

Ces jours-ci, l’ASCAME a également réalisé un compromis avec la Croix-Rouge, et via une initiative conjointe, a demandé aux entrepreneurs de se mobiliser pour les réfugiés.

Selon les mots de S.E. M. Puig Generalitat, « Sans le progrès économique il n'y a pas de liberté ni de sécurité ». Par conséquent, dans le cadre de la Semaine l’ASCAME a voulu montrer sa reconnaissance pour son travail vis-à-vis de la promotion de la Méditerranée en octroyant des prix ASCAME de la Méditerranée à des hommes et des femmes d'affaires de premier plan, y compris à M. Mario Rotllant et à M. Isidre Fainé, président de CaixaBank.


L’ASCAME, qui rassemble aujourd'hui plus de 300 Chambres de Commerce et d'Industrie de la Méditerranée, est née il y a plus de 30 ans sous l'initiative pionnière d’encourager la coopération économique Méditerranéenne et, des années plus tard, cette vision stratégique a été confirmée. Ces journées ont permis de montrer que la Méditerranée est aujourd'hui plus vivante que jamais et que le secteur privé veut et a beaucoup à offrir concernant son avenir prometteur. Comme le slogan de la Semaine le mentionne : Ensemble, allons plus loin.

Source de l'article ASCAME

Aucun commentaire: