Translate

dimanche 13 décembre 2015

Boumerdes : une feuille de route pour l’usage des énergies propres à l’horizon 2030

La commune de Boumerdes a adopté dernièrement une feuille de route pour économiser l’énergie et réduire la pollution environnementale à travers la généralisation progressive de l’usage des énergies propres jusqu’à l’horizon 2030, a-t-on appris samedi du président de cette collectivité locale.

Afficher l'image d'origineCette feuille de route, dont le lancement de la mise en oeuvre interviendra en 2016, a été élaborée suite à l’intégration du programme de la Charte de partenariat avec l’Union européenne relative à la promotion et au développement des énergies renouvelables dans les villes du bassin méditerranéen, a indiqué à l’APS Chaouch Sid Ali.

La Charte de l’UE, qui avait fait l’objet, dernièrement, d’une journée de sensibilisation organisée par L'Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (APRUE), en présence d’experts européens, de bureaux d’études et de responsables locaux, a "intégré dans son programme trois villes pilotes algériennes, soit Boumerdes, Batna et Sidi Bel Abbes", a-t-il souligné.

Au titre de ce partenariat, les villes en question bénéficieront d’une expertise technique lors de la mise en £uvre dudit programme. Cette expertise consistera en la formation des cadres en charge de son application afin d’assurer une bonne maîtrise du processus de passage vers l’exploitation des énergies propres, a expliqué le même responsable.

Auparavant, l’opération sera précédée, a-t-il ajouté, d’"un recensement référentiel des émanations de dioxyde de carbone polluants, à travers toute la ville, en vue de déterminer quels sont les secteurs qui consomment le plus d’énergie et de gaz, à l’origine de l’effet de serre".

Le basculement vers l’usage de l’énergie propre, se fera de "façon progressive et étudiée", suivant les projets destinés à la commune de Boumerdes, au titre des PCD de 2016, dont la réalisation se fera en conformité avec l’objectif d’exploitation des énergies propres, grâce à leur dotation de panneaux solaires, a expliqué M. Chaouch.

Il a précisé que l’opération profitera, dans sa première phase, aux biens de la commune, l’électrification publique et certains établissements gérés par cette collectivité locale, dont les écoles primaires et les mosquées, avant d’être étendue aux bâtiments et logements collectifs.

Financée par l’Union européenne, le projet de Charte communale pour une énergie propre dans les villes de la Méditerranée, est mis en oeuvre en Algérie, en collaboration avec l’APRUE, en s’appuyant sur des solutions innovantes en la matière.

Ce programme régional est destiné à l’accompagnement de huit (8) pays de la rive sud de la Méditerranée, avec l’implication des autorités locales et territoriales dans les actions d’optimisation de l’usage des sources nergétiques propres sur leurs territoires.

Source de l'article Radioalagérie

Aucun commentaire: