Translate

mercredi 4 mai 2016

Télémédecine: nécessité de soutenir le programme national

Le chef du département Imagerie médicale au Centre Hospitalo-universitaire (CHU) de Bab El Oued (ex: Maillot), Pr. Boudjema Mansouri a appelé mercredi à Alger, les autorités publiques à soutenir le programme national de télémédecine pour assurer son succès.

Le succès du programme national de télémédecine est principalement tributaire du soutien et de l'engagement des autorités publiques, a indiqué Pr. Mansouri lors d'une rencontre avec des experts algériens et européens, qui s'inscrit dans le cadre du programme d'appui à la mise en oeuvre de l'accord d'association Algerie-UE dans le domaine de la santé.

La télémédecine "est un outil indispensable" pour la prise en charge des habitants des régions éloignées qui souffrent d'un manque dans certaines spécialités médicales, d'autant que l'importante superficie de l'Algérie "ne permet pas d'assurer une couverture globale" dans ce domaine, a-t-il précisé.

La télémédecine qui répond non seulement aux besoins sanitaires des habitants des régions des Hauts Plateaux et du Sud permet également d'assurer la formation continue, de s'adapter au progrès enregistré dans ce domaine et de réduire les écarts régionaux entre le nord et le sud, en matière d'accès aux soins, a-il estimé.

A l'instar des autres programmes de santé, ce programme national implique la réunion des moyens nécessaires à sa concrétisation et à son développement, a affirmé le spécialiste, appelant à accompagner ce programme en assurant la formation de tous les intervenants aussi bien dans le domaine sanitaire que technique.

Le CHU de Bab El Oued pionnier en la matière

Le CHU de Bab El Oued a été le premier établissement à avoir opté pour la télémédecine, en appliquant ce concept avec les hôpitaux du sud du pays ainsi qu'avec des hôpitaux européens dans le début des années 2000, avant que le ministère de tutelle ne signe une convention avec Algérie Télécoms en 2011, renouvelée en 2016, pour la mise en place de nouveaux mécanismes, d'un nouveau cahier des charges et des moyens nécessaires à la réussite de cette opération.

Le directeur du programme d'appui à la mise en œuvre de l'accord d'association Algerie-UE, M. Djilali Lebibet a insisté sur l'impératif de codifier le jumelage en matière de télémédecine entre les deux parties, en vue de tirer profit de l'expérience européenne en cette matière.

Lors de cette rencontre dont les travaux se poursuivront jeudi, il sera question de la présentation des expériences de la Finlande, de l'Espagne, de la France et de la Belgique en matière de télémédecine et de la e-santé, suivie de tables rondes sur les aspects règlementaires, déontologiques, éthiques et sécuritaires dans ce domaine.

Elle sera sanctionnée par des recommandations qui définissent les pistes de partenariat Algéro-europeen dans ce domaine.

Source de l’article APS

Aucun commentaire: