Translate

mercredi 23 novembre 2016

Bastia : "La Corse et le monde méditerranéen des origines au Moyen-Age" thème du colloque de la Société des Sciences

Le colloque du mois de Novembre de la Société des sciences historiques et naturelles de la Corse est devenu un événement incontournable à Bastia. 

Celui de l'année 2016 se tiendra ce jeudi au CAUE de Haute-Corse - Avenue de la Libération - et le lendemain vendredi dans la salle de délibérations du Conseil départemental de la Haute-Corse.

« La Corse et le monde méditerranéen des origines au Moyen-Age ; échanges et circuits commerciaux », tel a été le thème du colloque de novembre 2013 qui a réuni 24 chercheurs de haut niveau à Bastia. 

Les actes de ce colloque font l’objet de deux volumes de publication dans le « bulletin » au cours de l’année 2015 et les sociétaires de la SSHNC, comme bon nombre de lecteurs, pourront apprécier les éléments nouveaux concernant le rôle de la Corse dans les échanges aux époques préhistorique, antique et médiévale. 

Il est apparu évident au conseil d'administration de la Société de donner une suite à ce colloque sur la période de la fin du Moyen-Âge jusqu’à la fin de la période moderne, mais en modifiant le sous-titre compte tenu des changements intervenus dans l’Histoire ; « Rapports économiques, enjeux stratégiques, échanges culturels » semblant mieux convenir étant donné l’importance de la Méditerranée dans la politique des Etats européens. 

"A la fin du Moyen-Âge, la Corse semble être toujours une escale pour le commerce, mais les rapports économiques ont changé. Au XVIIIe siècle, la maîtrise de la Méditerranée, enjeu de certains Etats européens, l’Empire russe naissant, la faiblesse de l’Empire ottoman, donnent une dimension stratégique à l’île qui n’a pas suscité, semble-t-il, d’études très poussées de la part de nos chercheurs. Si d’aventure, certains spécialistes du Maghreb et du bassin oriental de la Méditerranée pouvaient intervenir et donner une perception nouvelle de la géopolitique méditerranéenne, nous assisterions sans doute à un renouvellement des connaissances historiques sur le bassin méditerranéen. Par ailleurs, les échanges n’ont pas concerné uniquement l’économie, aussi avons-nous ajouté le volet culturel" expliquent les responsables de la Société des sciences.


Par Charles Monti - Source de l'article Cordsenetinfos

Aucun commentaire: