Translate

mercredi 23 novembre 2016

Syrie : l’UE ajoute 17 ministres et le gouverneur de la Banque centrale à la liste des personnes faisant l’objet de sanctions



Le 14 novembre 2016, les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Bruxelles pour un Conseil « Affaires étrangères », ont ajouté 17 ministres du gouvernement syrien et le gouverneur de la Banque centrale de Syrie à la liste des personnes ciblées par des mesures restrictives instaurées par l’UE à l’encontre du régime syrien.
 
Cette décision porte à 234 le nombre total de personnes soumises à une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et à un gel de leurs avoirs eu égard à la répression violente exercée à l’encontre de la population civile en Syrie.
 
En outre, 69 entités font l’objet d’un gel des avoirs. Plus largement, les sanctions actuellement en vigueur à l’encontre de la Syrie comprennent un embargo pétrolier, des restrictions sur certains investissements, un gel des avoirs détenus par la banque centrale syrienne dans l’UE et des restrictions sur les exportations d’équipements et de technologies susceptibles d’être utilisés à des fins de répression interne, ainsi que d’équipements et de technologies destinés à surveiller ou intercepter les communications Internet ou les communications téléphoniques. Ces mesures ont été prorogées en dernier lieu le 27 mai 2016 et sont en vigueur jusqu’au 1er juin 2017.
 
Le Conseil a réaffirmé que l’UE reste déterminée à trouver une solution durable au conflit en Syrie, étant donné qu’il n’existe pas de solution militaire à la guerre civile en Syrie. L’UE est résolue à sauver des vies et poursuit son action diplomatique intense dans le domaine humanitaire pour permettre l’acheminement de l’aide jusqu’à Alep et partout où elle est nécessaire, ainsi que l’évacuation des blessés.
 
Pour en savoir plus 
Aide humanitaire et protection civile de la Commission européenne – Fiche d’information sur la crise syrienne

Aucun commentaire: