Translate

dimanche 20 novembre 2016

Tunisie: Création de trois laboratoires de formation des enseignants

Trois laboratoires dédiés à la formation des formateurs viennent d’être mis en place dans l’Université virtuelle de Tunis, l’université de Sousse et l’université de Gabès, dans le cadre du programme européen “Tempus TETRAI²”, un programme lancé en 2013 avec pour objectif d’améliorer la formation des enseignants du secondaire et du supérieur.

Résultat de recherche d'images pour "programme européen “Tempus TETRAI²”"Financés par le fonds de l’Union européenne, ces laboratoires comportent des équipements incluant des logiciels et des softwares appropriés ainsi que de la documentation utile pour la formation des enseignants, a indiqué à l’agence TAP Béchir Allouche, responsable de projet à l’Université Virtuelle de TUNIS, en marge d’une journée de dissémination du projet TETRAI², tenue mercredi au siège de l’ALESCO à Tunis.

Des modules qui consistent principalement en des plans de cours, des ressources vidéos, etc., ont été co-développés par l’équipe tunisienne représentée par les trois universités et par une autre européenne représentée par l’Université de Montpellier (France), l’Université de Naples (Italie), l’Université Technique de Dresde (Allemagne) et l’Université de Fribourg (Allemagne), a-t-il déclaré, précisant que ces kits seront mis à la disposition des formateurs.

“L’objectif étant de moderniser le contenu, la structure, la méthodologie et des programmes d’études dans les établissements de formation des enseignants de l’enseignement supérieur en Tunisie”, a-t-il encore souligné.

Pour le Président de l’Université Virtuelle de Tunis, Jilani Lamloumi, ce projet s’inscrit pleinement dans le cadre de la stratégie de réforme de l’enseignement supérieur “dont l’un des principaux axes est bien le développement de la formation des formateurs”.

Lamloumi a précisé que des experts tunisiens seront formés dans des universités européennes et animeront à leur tour des formations dans les laboratoires de formation en Tunisie.

“L’échange des expériences permettra d’assurer la pérennité des résultats des projets et de renforcer les capacités pédagogiques des enseignants universitaires”, a-t-il ajouté.

Source de l'article Direcinfo

Aucun commentaire: