Translate

dimanche 30 décembre 2012

Appel au titre du 7 e PC de recherche : « Transmettre et exploiter le patrimoine culturel d’Europe »



Le septième Programme-cadre (7ePC) de l’UE a publié un appel à projets de recherche autour du thème « Transmettre et exploiter le patrimoine culturel d’Europe ».  Cet appel est ouvert aux organisations des pays du voisinage européen participant à un consortium avec des partenaires d’États membres de l’Union européenne. 
 
Cet appel spécifique du programme-cadre de recherche relève du programme « Sciences sociales et humaines » (financé au titre du programme de travail « Coopération » du 7ePC) pour les projets collaboratifs (projets de recherche ciblés à petite ou moyenne échelle) ainsi que les actions de coordination et de soutien (référence FP7-SSH-2013).
 
Les chercheurs et les instituts de recherche des Pays partenaires de la coopération internationale (PPCI) sont vivement encouragés à participer aux propositions soumises au titre des différents thèmes du programme de travail. Cet effort de collaboration peut permettre d'améliorer l'excellence scientifique et technologique des projets et donner davantage d'impact à la recherche. 
 
La date limite d’envoi des dossiers a été fixée au 31 janvier 2013, 17 heures  (heure locale de Bruxelles).
 
Ce projet de recherche relève d’une des priorités du programme de travail, l’innovation à l’appui de la croissance intelligente.    
 
« Transmettre et exploiter le patrimoine culturel d’Europe» est le thème d’un projet de recherche ciblé à petite ou moyenne échelle.  La contribution de l’Union européenne ne devrait pas dépasser 2,5 millions d’euros. 
 
Le projet relève du thème Diversité et points communs en Europe. Il vise à mieux comprendre comment le patrimoine culturel européen est perçu, utilisé et transmis en vue d’évaluer dans quelle mesure il pourrait stimuler de nouvelles formes d’innovation, de création d’emplois et de croissance. 
 
La recherche portera sur les aspects suivants : 
- Aspects en rapport avec le comportement et l’identité : comment les jeunes européens s’approprient le patrimoine culturel et ses valeurs, l’enrichissent, le promeuvent et le transmettent dans les sociétés multiculturelles, y compris par le biais des nouvelles technologies.   
- Cohésion sociale et territoriale : comment l’émergence de nouvelles affectations de bâtiments et de sites historiques ou leur réaffectation peut déboucher sur des modèles durables de protection, de restauration et de gestion du patrimoine culturel ; comment le patrimoine culturel peut contribuer à améliorer l’attrait et la qualité de vie des territoires, l’accent étant mis également sur les biens plus immatériels (l’idée étant de ne pas se limiter à l’angle du PIB) ; la valeur ajoutée créée par le tourisme culturel et les aspects régionaux spécifiques, comme le paysage et la gastronomie et la contribution au développement économique et social des régions et des villes européennes, notamment en termes de création d’emplois.   
- Économie et évaluation : données quantitatives sur l’impact et l’importance du patrimoine culturel, les perspectives de création d’emplois, de croissance économique et d’exportation des meilleures pratiques européennes vers les pays tiers ; l’exploration des liens entre le patrimoine culturel et le développement de nouvelles industries culturelles ainsi que les principales spin-offs de ce secteur dans d’autres secteurs des économies locales.     
- Compétences et savoir-faire traditionnels : comment protéger et promouvoir les compétences et les métiers traditionnels dans le domaine du patrimoine culturel. À cet égard, l’Europe a développé une expertise qui associe compétences traditionnelles et innovation pointue, aujourd’hui reconnue à l’échelon international. Comment développer davantage cet avantage compétitif et le mettre en valeur à l’échelon international ?    
- Nouvelles carrières artistiques : il conviendra d'explorer leur statut légal, les nouveaux rôles et les conditions spécifiques en rapport avec la créativité et la flexibilité   (par ex. la mode, le design, l'artisanat, le montage électronique).   
 
Pour ce thème de recherche, les projets collaboratifs incluront au moins 3 entités juridiques, établies chacune dans un État membre différent de l’UE ou un pays associé. Les pays associés incluent, pour les pays de l’IEVP, Israël et la Moldavie. Les organisations d’autres pays du voisinage peuvent se joindre à un consortium qui satisfait à ces critères minimum d’éligibilité.  
 
En savoir plus
Projets collaboratifs au titre du 7PC  (projets de recherche ciblés à petite ou moyenne échelle)   :   informations détaillées sur l’appel
7PC – Coopération : site internet
Site Internet –  7e PC
7PC – Cordis – Recherche de partenaires

Aucun commentaire: