Translate

jeudi 20 décembre 2012

Un réseau européen pour booster le tourisme



  • Une passerelle pour relier les opérateurs du secteur privé er public des deux rives
  • Financé par les Fonds régionaux européens, il se base sur l’échange des expertises

Un réseau d’un genre bien particulier. Think Med est un projet de coopération transfrontalier original dans le secteur du tourisme lancé au sud de l’Espagne en 2008 et qui vient d’essaimer dans le Nord du Maroc.
Le projet qui a été présenté la semaine dernière lors d’un atelier à Tanger entend se mettre au service du développement touristique à travers la formation et l’échange des expertises. Le réseau est financé par les fonds européens (FEDER) et la Coopération espagnole. Il a pour objectif de créer un espace de rencontres entre les entrepreneurs, les acteurs du tourisme et les chercheurs dans le secteur du tourisme. L’enjeu est d’œuvrer à l’amélioration de la compétitivité du secteur et la création de nouveaux produits entre l’Andalousie et le Maroc, selon Marta Santamaria, responsable du projet Think Med.

Dans une première étape, il s’agit d’identifier les entreprises marocaines et espagnoles intéressées par le projet pour ensuite mettre en place des passerelles de coopération. C’est le cas de plusieurs intervenants et opérateurs marocains, dont la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique, SMIT ainsi que du côté espagnol divers groupements de professionnels de la cote sud espagnole et de Ceuta. Le réseau est basé sur la collaboration entre opérateurs privés mais reste ouvert aux opérateurs publics note Santamaria. L’un des premiers pas a été la mise en place d’une plate-forme d’échange sur le web, www.think-med.es . Ce site permet de donner forme aux passerelles de coopération entre les deux parties et de connecter les différents intervenants. 

Think Med entend d’ailleurs s’attaquer à la problématique de recherche des fonds. Il ne s’agit pas de distribuer des aides ou des crédits mais de donner des idées sur les organismes et les établissements à même d’aider soit via des subventions ou des crédits préférentiels les porteurs de projets.
A noter que la coopération entre le Nord du Maroc et le sud de l’Espagne en matière de tourisme ne date pas d’aujourd’hui. Le dernier en date est le portail des entreprises du Détroit, lancé en 2006. Il s’agit d’un outil informatique basé sur le web destiné à servir de point de rencontre entre les opérateurs des deux rives.

Par Ali ABJIOU – source de l’article l’Economiste

Aucun commentaire: