Translate

mercredi 12 décembre 2012

Algérie : L'UE adopte deux nouveaux programmes d'un montant de 45 millions d'euros



La Commission européenne a adopté hier deux nouveaux programmes de coopération – à hauteur de 45 millions d'euros au total – en vue de soutenir la réforme et la modernisation en Algérie. Le premier programme soutiendra la diversification de l'économie et en particulier le secteur prometteur de la pêche et de l'aquaculture, tandis que le deuxième sera axé sur le soutien à la modernisation de l'administration publique via des jumelages avec des États membres de l'UE.
 
Ces deux programmes ont été adoptés lors de la réunion du Conseil d'association UE-Algérie à Bruxelles.
 
Le commissaire en charge de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage Štefan Füle s'est exprimé à l'issue de la réunion pour affirmer qu'elle avait permis un débat de qualité. «Nos relations sont aujourd'hui suffisamment solides pour nous permettre d'aborder ensemble et en toute confiance toutes les questions qui se posent. Comme l'a expliqué le ministre, nous avons évalué le processus de réforme en cours et réaffirmé la volonté de l'UE de le soutenir par le biais d'une approche personnalisée, adaptée aux besoins de l'Algérie. » 
 
Il a également salué la négociation d'un plan d'action pour la PEV avec l'Algérie. « Ce document contient des engagements ambitieux pour toutes les questions en rapport avec la coopération entre l'UE et l'Algérie. Il doit également permettre de renforcer à tous les niveaux le dialogue politique. Nous espérons être en mesure d'achever rapidement ces négociations. »
 
M. Füle a déclaré espérer beaucoup des réformes socioéconomiques en Algérie. Elles devront en effet stimuler le commerce, les investissements étrangers et domestiques privés et contribuer dès lors à la création d'emplois. Ces réformes sont aussi essentielles pour diversifier l'économie algérienne.
 
Le nouveau programme visant à soutenir le développement durable de la pêche et de l'aquaculture complète un programme mis en oeuvre actuellement pour appuyer la diversification de l'économie dans le secteur de l'agriculture, de l'agro-alimentaire et du tourisme.
 
Le Programme de soutien à la mise en oeuvre de l'Accord d'association (Phase 3) vise à financer en particulier des jumelages institutionnels entre le gouvernement algérien et les gouvernements des États membres de l'UE. Une assistance technique est également prévue.
 
La première phase du programme était essentiellement axée sur les aspects économiques et commerciaux de l'Accord d'association. Une seconde phase, lancée l'année dernière, a étendu la coopération à de nouveaux domaines comme l'agriculture, la justice, l'aviation civile et la gestion des finances publiques.
 
Suite aux bons résultats de ce programme, l'UE a décidé d’octroyer une enveloppe supplémentaire de 30 millions d'euros destinée à poursuivre les jumelages institutionnels pendant une période de quatre ans. Les domaines d'intervention seront décidés de commun accord, l'idée étant de soutenir les objectifs de l'Accord d'association.
 
Les deux nouveaux programmes sont financés au titre du Programme indicatif national pour l'Algérie 2011-2013, doté d'un budget total de 172 millions d'euros. 
 
Pour en savoir plus
Fiche – l'UE et l'Algérie   (15-05-12)
EU Neighbourhood Info centre  –  Page web sur l'Algérie
Délégation de l'UE en Algérie

Aucun commentaire: