Translate

samedi 15 décembre 2012

L'UE et les pays méditerranéens renforcent leur coopération en matière de sécurité de l'approvisionnement énergétique et d’activités pétrolières et gazières en mer



Hier, les États membres de l'UE et les pays du Sud-Est de la Méditerranée ont unanimement adopté une déclaration conjointe appelant au renforcement de leur coopération sur la sécurité et la protection environnementale liées aux activités pétrolières et gazières en mer. La déclaration reconnaît également le rôle que la région du Sud-Est de la méditerranée peut jouer dans l'amélioration de l'approvisionnement énergétique de l'UE.
 
La déclaration conjointe est le résultat de la conférence ministérielle sur « la coopération énergétique entre l'UE et les pays de la région du Sud-Est de la Méditerranée », qui a eu lieu hier à Paphos (Chypre). Elle était co-organisée par la présidence chypriote du Conseil de l'UE et la Commission européenne. Günther Oettinger, commissaire européen en charge de l'énergie, représentait la Commission.
 
Neoklis Sylikiotis, le ministre chypriote du commerce, de l'industrie et du tourisme responsable des questions énergétiques, a déclaré que la présidence avait fait de la dimension méditerranéenne des politiques européennes – dont celles du secteur énergétique – l'une de ses priorités horizontales.
 
« La découverte de réserves d'hydrocarbure dans la région du Sud-Est de la Méditerranée offre de nouvelles perspectives de paix et de prospérité à nos populations, mais aussi de diversification et d'amélioration de notre coopération avec l'UE », a-t-il ajouté.
 
Les récentes découvertes de gaz naturel au Sud-Est de la Méditerranée ont fait de la région dans son ensemble une source d'énergie significative. « Ainsi, la création du corridor gazier du Sud-Est de la Méditerranée pourrait devenir un nouveau moyen de répondre aux besoins énergétiques de l'UE et de la région », a indiqué le ministre.
 
En outre, le ministre chypriote du commerce a souligné que la présidence chypriote avait réussi à conclure le dossier sur le règlement des infrastructures énergétiques transeuropéennes qui, comme il l'a expliqué, devraient générer des « bénéfices communs pour l'UE et ses voisins, par exemple en promouvant des infrastructures d'intérêt commun qui faciliteront, entre autres, les interconnexions électriques et gazières transfrontalières entre l'UE et la région du Sud-Est de la Méditerranée ».
 
La déclaration conjointe appelle à l'amélioration de la coopération entre les États membres du l'UE et les pays du Sud-Est de la Méditerranée, dans les domaines de la sécurité et de la protection environnementale liées aux activités pétrolières et gazières en mer. Selon M. Sylikiotis, la déclaration aborde en particulier des sujets tels que la réponse d'urgence en cas d'accident, l'échange des meilleures pratiques, l'identification de mesures pour assurer des normes de haut niveau en matière de sécurité et de protection environnementale, la nécessité de créer un mécanisme qui facilite la convergence des cadres législatifs pertinents et, enfin, les politiques communes dans et hors de l'UE.  
 
Pour en savoir plus
Présidence chypriote du Conseil de l'UE - site internet
EU Neighbourhood Info Centre - Énergie

Aucun commentaire: