Translate

jeudi 20 décembre 2012

La BEI, un investisseur de premier plan au Maroc avec un nouveau financement de 420 millions d'euros pour les infrastructures dans le domaine du transport et de l'énergie



La Banque européenne d'investissement a confirmé son rôle de premier investisseur international au Maroc avec un nouvel engagement à hauteur de 420 millions d'euros pour les infrastructures dans le domaine du transport et de l'énergie. Ce prêt fait suite à la décision prise par le Conseil d'administration de la BEI en 2011 de renforcer son soutien au Royaume du Maroc, en approuvant plus de 700 millions d'euros de nouveaux financements.  En dégageant ce montant historique, la Banque entend aider le pays dans sa transition économique en finançant des projets axés sur la croissance et la création d'emplois, notamment en faveur des jeunes.
 
 «L'enjeu de ces prêts est de développer des infrastructures modernes, durables et rentables dans des secteurs clés de développement tels que le transport et l'énergie»  a déclaré le Vice-président de la BEI, Monsieur Philippe de Fontaine Vive lors de la cérémonie de signature, le vendredi 14 décembre à Rabat. « Je suis d'autant plus heureux d'être parmi vous que l'engagement financier qui vient d'être signé clôt une année exceptionnelle de financements avec un montant global de près de 1 milliard d'euros, soit plus de 11 milliards de Dirhams. Cette année record est le meilleur témoignage du partenariat pérenne, dynamique et ambitieux  en faveur des habitants du Maroc, notamment les jeunes.»
 
Un communiqué de presse explique que ce nouvel engagement de 420 millions d'euros se concentrera sur deux secteurs clés pour la croissance, l'emploi et la cohésion sociale, à savoir l'extension du réseau routier et la sécurité de l'approvisionnement énergétique.
 
Construction d'une nouvelle autoroute entre El Jadida et Safi – prêt de 240 millions d'euros
 
La BEI contribue au financement de la nouvelle autoroute entre El Jadida et Safi par le biais d'un prêt de 240 millions d'euros. Il s'agit du prêt le plus important accordé par la BEI aux Autoroutes du Maroc (ADM), promoteur de ce projet. 
 
Cette nouvelle autoroute d'une longueur de 142 km constitue un maillon essentiel du réseau autoroutier marocain. En reliant la région de Doukkalah-Abda aux autres régions limitrophes, elle assurera une meilleure desserte logistique des plateformes industrielles des ports de Safi et d'El Jadida, tout en améliorant l'accessibilité des villes d'Essaouira et d'Agadir. Ce nouveau tronçon autoroutier permettra donc à chaque automobiliste de gagner 50 % du temps de trajet actuel, et d'accroître de manière significative sa sécurité.
 
Ce financement confirme l'engagement de la BEI en faveur de la modernisation des infrastructures de transport : depuis 2002, ce sont près de 3 milliards d'euros qui ont en effet été investis dans les transports routiers, maritimes et ferroviaires en Méditerranée. Concrètement, depuis 2002, la BEI a affecté plus de 1 milliard d'euros au financement de la construction de 9 649 kilomètres de nouvelles autoroutes et routes rurales au Maroc.
 
Extension du réseau d'électricité pour un meilleur accès  - prêt de 180 millions d'euros
 
Après avoir financé les première et deuxième phases du programme d'extension des réseaux électriques au Maroc, la BEI a décidé d'engager 180 millions d'euros pour la phase 3 dudit programme qui couvre la période 2012-2015.  L'objectif de ce nouveau projet est de répondre à l'augmentation rapide de la demande d'électricité dans le Royaume, tout en améliorant la fiabilité du réseau et en réduisant les pertes. Le projet contribuera donc à garantir la disponibilité et l'accessibilité de l'énergie au meilleur coût et à réduire la dépendance énergétique du Maroc grâce à la diversification des sources d'énergie et à la promotion de l'efficacité énergétique. Ces objectifs se concrétiseront par l'intégration de nouvelles unités de production dans le réseau, y compris les énergies renouvelables – la construction et la modernisation de quelque 1 300 km de lignes aériennes, l'installation de 6 400 MVA (méga-volts ampères) de capacité de transformation et de 150 baies de sous-stations.
 
Ce financement est en parfaite adéquation avec l'action prioritaire de la BEI en faveur d'une énergie sûre et durable en Méditerranée. Depuis 2002, la BEI a affecté 840 millions d'euros en faveur du développement de l'énergie et de l'action pour le climat au Maroc.
 
Alors que 2012 marque le 10e anniversaire de l’activité de la BEI en Méditerranée, la signature de ce contrat de prêt vient confirmer la qualité de ce partenariat de qualité qui unit depuis 35 ans la BEI et le Maroc. Un partenariat qui s'est concrétisé par des financements à hauteur de 4,7 milliards d'euros dans des secteurs clés comme l'énergie, les transports, les télécommunications, l'eau, les petites et moyennes entreprises (PME), les infrastructures urbaines et l'industrie. 
 
Pour en savoir plus
FEMIP : site internet
Les 10 ans de la FEMIP : vidéo
 

Aucun commentaire: