Translate

lundi 31 décembre 2012

Nouveau tour des négociations sur le renouvellement de l'accord de pêche Maroc-UE


Un 3ème round des négociations entre les responsables marocains et l l'Union européenne (UE) sur le renouvellement de l’accord de pêche auront lieu les 15 et 16 janvier prochains à Rabat. Des sources gouvernementales affirment que l'UE commence à céder aux conditions marocaines et elle est prête à accepter de renouveler l'accord en raison des fortes pressions exercées par les pêcheurs espagnols, victimes de la non-reconduction, malgré les indemnités qui leur ont été accordées.

Les deux précédents rounds de négociations entre des experts du ministère marocain de l'Agriculture et de la Pêche maritime et leurs homologues européens se sont tenus respectivement les 19 et 20 décembre à Bruxelles et les 10 et 11 novembre dernier à Rabat.

En octobre dernier, les professionnels marocains et espagnols de la pêche s’étaient tombés d' accord sur le renouvellement de l'accord de pêche Maroc-UE, à l' occasion de la réunion à Rabat de travaux de la commission mixte maroco-espagnole des professionnels de la pêche.

Selon le secrétaire général de la Confédération espagnole de pêche, Javier Garat Pérez, ce renouvellement aura sans conteste "des retombées bénéfiques significatives sur le partenariat et les relations politiques entre le Maroc et l'UE".

L'accord de pêche maritime Maroc-UE, en vigueur depuis mars 2007, qui a expiré en février 2012, devrait être reconduit pour une durée de 4 ans jusqu'en 2015. Le Maroc et l' UE se sont entendues sur la reconduction pour une année du protocole lié à l'accord qui permet de gérer l'accès des navires communautaires aux pêcheries marocaines et la contribution de l'Union Européenne pour le soutien du secteur de la pêche au Maroc.

Depuis mars 2007, l'UE verse 36 millions d'euros par an de droits de pêche au Maroc pour permettre à quelque 119 navires européens, principalement espagnols et portugais, de pêcher dans ses eaux. Parmi les navires concernés figurent aussi une dizaine de thoniers français. Un peu plus de la moitié de la compensation financière versée par l'UE est destinée à mettre en œuvre une politique de pêche durable dans les eaux marocaines.

Pour le Maroc, la reconduction pour un an de ce protocole permettra de continuer les discussions en vue d'améliorer le potentiel de coopération offerte par l'accord, et de l'adapter aux orientations stratégiques et aux projets lancés par le Plan Halieutis.

Ce plan a pour ambition de faire du secteur halieutique un véritable moteur de croissance durable pour l'économie marocaine, de porter à 21,9 milliards de DH le PIB du secteur à l'horizon 2020, de générer quelque 115.000 emplois directs, de participer à l'augmentation de l'exportation des produits de la mer de 3,1 %, et d'atteindre une production halieutique annuelle de 1,660 million de tonnes contre 1,035 million actuellement.

Le plan Halieutis, qui table sur la mise à niveau du secteur de la pêche à l'horizon 2020, englobe le développement et la modernisation de l'ensemble de la filière: la flotte de pêche, les ports, ainsi que les industries de transformation.

Ce programme comporte seize projets, dont un vise la création de trois pôles d'excellence, qui devraient attirer des investissements pour une valeur totale de 9 milliards de dirhams. Ce plan devrait permettre de porter la contribution du secteur de la pêche au PIB de 8,3 milliards de dirhams en 2007 à 21,9 milliards à l'horizon 2020.
Source de l’article Afriquinfos



Aucun commentaire: