Translate

dimanche 5 juin 2016

12e Rencontre Maroc-UE - Rupert Joy : "Le Maroc demeure un partenaire indispensable pour l’Europe"

Le Maroc, un pays ouvert, moderne et tolérant, montre aux autres pays du monde que «le vivre ensemble est possible», a souligné, lundi à Rabat, le chef de délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc, Rupert Joy, en marge de la 12e Rencontre Maroc-Union européenne.

Rupert-Joy.jpg

«Par son fort ancrage africain, sa place au sein du monde arabe et méditerranéen, le Maroc dispose aussi d’un capital immatériel très riche. Sa richesse trouve ses racines dans sa diversité rappelée dans le préambule de la Constitution de 2011», a affirmé Rupert Joy à l’occasion de la 12e Rencontre Maroc-Union européenne, organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le développement durable et la Fondation allemande Konrad Adenauer sous le thème «La coexistence pacifique : une responsabilité commune».

«Depuis bien des années, le Royaume œuvre pour une meilleure compréhension entre les religions. Il ne cesse de lancer des initiatives progressistes et courageuses pour promouvoir le respect inter-religieux et le dialogue entre les cultures», a fait noter le diplomate européen, rappelant, à cet égard, la Déclaration de Marrakech (janvier 2016) sur les droits des minorités religieuses, la création d’un centre de recherche et de formation en matière de relations entre les religions au sein de la Rabita Mohammadia des oulémas et la promotion par S.M. le Roi Mohammed VI de l’éducation sur un Islam tolérant et du juste milieu.

Dans ce contexte, le chef de délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc a cité également l’initiative de la restauration des cimetières juifs au Maroc ou le projet de réinventer le monastère de Toumliline, près de la ville d'Azrou.

Par ailleurs, Rupert Joy a relevé que le Maroc a «donné également une leçon aux autres pays» en adoptant une nouvelle politique migratoire «humaniste et pionnière au niveau régional», une politique, selon lui, basée sur la gestion des flux migratoires dans le respect des droits de l’Homme et la facilitation de l’intégration des immigrés dans la société.

Abordant les rapports entre le Maroc et l’Europe, le responsable européen a indiqué que les deux parties ont tissé depuis des siècles des liens «historiques et de proximité très forts». Dans une région troublée, le partenariat «solide» entre le Maroc et l’UE est un «symbole de la coexistence pacifique».

Les liens de coopération entre les deux parties sont basés sur un «socle de valeurs communes, le partage, le respect mutuel et la solidarité», a-t-il dit, ajoutant que Rabat et Bruxelles sont déterminés à agir ensemble et à maximiser les énergies pour aller de l’avant dans leur relation de partenariat.

Dans une époque de démagogie inquiétante dans plusieurs pays, le Maroc demeure un «partenaire indispensable pour l’Europe», a-t-il martelé. 

Source de l'article Le Matin

Aucun commentaire: