Translate

dimanche 5 juin 2016

Art Contemporain : 70 artistes d’exception investissent Menton

Les jardins de la ville, le musée des Beaux-Arts du Palais de Carnolès, le parvis du Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman et l’emblématique Palais de l’Europe, ancien théâtre des Biennales de Menton accueilleront des artistes méditerranéens.

Art Contemporain : 70 artistes d'exception investissent Menton

La Ville de Menton et l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne organisent, pour les 70 ans de l’association, deux expositions d’art contemporain à Menton jusqu’au 31 janvier 2017.

Des artistes en devenir côtoieront des artistes de réputation internationale, présents dans les plus grands musées et exposés dans le monde entier.

70 artistes d’exception pour célébrer les 70 ans de l’UMAM

La galerie d’Art Contemporain du Palais de l’Europe, le Musée des Beaux-arts du Palais Carnolès, les jardins de la ville et les abords du musée Cocteau collection Séverin Wunderman sont mis à la disposition de l’UMAM pour des présentations et installations d’œuvres contemporaines.

Focus sur quelques artistes de ces grands événements artistiques :

Stephano Bombardieri

Sculpteur à la réputation solide, Bombardieri crée des œuvres qui, oscillant entre hyperréalisme et surréalisme, invitent à une certaine réflexion philosophique. 
Les sujets qu’il aime sculpter viennent souvent du monde animal : baleines, rhinocéros, crocodiles ou éléphants, suspendus ou piégés, écrasés par des montagnes de bagages. 
L’œuvre de Bombardieri évoque le temps et sa perception, mais aussi la douleur et la mort.

Martin Hollebecq

Les sculptures de l’artiste belge Martin Hollebecq mettent en lumière les possibilités infinies qu’offre la taille de pierre. 
Brute ou polie, travaillant d’un seul bloc ou assemblage, la sculpture est à chaque fois l’occasion pour l’artiste de lier des volumes géométriques et une matière.




Mauro Corda

Cet artiste français explore un dialogue permanent entre l’espace-révélateur et l’homme sans limite dans sa représentation esthétique. 
Les sculptures de Mauro Corda offrent un échange visuel qui n’a de cesse d’interroger le spectateur. 
Elles nous enseignent que la notion de contemporanéité n’exclut en rien la continuité historique, la recherche de l’allégorique et l’emploi de matériaux nobles. Mauro Corda, passionné par les recherches de ses illustres prédécesseurs, a su néanmoins dépasser ces influences en forgeant sa propre personnalité.

Léo Dofner

Né en 1985 à Paris.Diplômé de l’École des Beaux- Arts de Caen et de l’École des Beaux-Arts de Paris. 
L’œuvre de Léo Dorfner ouvre une infinité de portes sur un univers quotidien d’où il puise ses références, ses figures, ses mots et ses sons. 
On y trouve des paquets de Gitanes, des peaux tatouées, du texte, du rock, des femmes, son quartier (le XIIIe arrondissement) et ses amis. Un microcosme, le sien, qu’il restitue par la photographie, qu’il transpose sur le papier, au pinceau ou au stylo, et qu’il grave sur des objets. 
Vivre dans la peur, Rock’n’roll Runaways engage une immersion du corps, du regard, de l’esprit et des sens. Par le recouvrement, il appose sa signature. Ainsi, nous pénétrons son imaginaire, ce qui le nourrit et le construit.

Elsa Ghossoub

Artiste plasticienne Libanaise, chercheuse en Histoire de l’art, Histoire et Archéologie. Ses œuvres sont la réalisation spirituelle et la représentation tangible d’une idée mentale. 
Elles sont un mélange étrange d’utopisme et de rationalisme (compatibilité des incompatibles). Elle cherche le silence qui vibre, questionne et ouvre une communication qui perdure et éveille une indépendance morale et intellectuelle en chaque individu. Elle invite l’observateur à être partenaire et témoin de l’étrange et de l’inadmissible, à dépasser les bornes de l’incompréhensible et à pénétrer l’inaccessible, la fragilité de l’homme.

Herman Muys

La fantaisie dans les sculptures de Herman Muys paraît inépuisable, sa créativité vaste et illimitée. Il évolue constamment aux confins du rêve et de la réalité. 
Ses œuvres des débuts respirent une ambiance hallucinante : des êtres mi-hommes, mi-bêtes nous épient, avec parfois une expression démoniaque. 
On dirait des figures mythologiques, telles que griffons et centaures, des apparitions surréalistes qui font penser à Jérôme bosch, Pieter Brueghel, Pieter Huys, Jan Mandijn ou David Teniers.
Démons orgueilleux ou dieux arrogants, ils n’ont pas pour autant perdu le sens de l’humour. Avec tout ce qu’ils peuvent avoir de mystérieux, de menaçant, ils ont quelque chose d’indiciblement tendre. (Tiré du livre : Herman Muys de Monique Muylaert)

Informations 
Musée des Beaux-Arts du Palais de Carnolès  & les Jardins et Espaces de Menton
Vernissage samedi 4 juin à 18 heures
Exposition du 4 juin au 28 septembre 2016
Tarif : 3 €
Galerie d’Art Contemporain du Palais de l’Europe 
Vernissage samedi 22 octobre à 11 heures
Exposition du 22 octobre 2016 au 31 janvier 2017

Par Julie Biancardini - Source de l'article Art Cote d'Azur

Aucun commentaire: