Translate

jeudi 9 juin 2016

Egypte-Crète:la nouvelle route des migrants en Méditerranée


Un énième naufrage de migrants en Méditerranée, vendredi 3 juin 2016, a lancé l’hypothèse d’une troisième voie de migration vers l’Europe. Un bateau a coulé au sud des côtes de la Crète, et les rescapés disent être partis d’Egypte.

Des migrants partis côtes égyptiennes recueillis par marine italienne
Des réfugies syriens et irakiens partis des côtes égyptiennes recueillis par la marine italienne.




© AFP/ Marina Militare
Est-ce le signe que les passeurs s’adaptent? Ce naufrage, en tout cas, est le premier à se dérouler au sud de la Crête, à environ 150 km des côtes. Une nouvelle route de migration serait en train de se construire, entre l’île grecque et les côtes d’Afrique.
Selon les survivants, le bateau de 25 m comptait 350 passagers. L’embarcation a été repérée en train de couler, à la nuit tombante, par un navire marchand de passage.
Malgré l’intervention des gardes-côtes et de quatre navires, le bilan est d’au moins dix morts, mais 340 migrants ont été secourus. Ils disent être partis d’Egypte, distante de 300 km.

Le site Migrant-Report reprend,lui aussi, la thèse de l’apparition d’une nouvelle route empruntée par les passeurs. Ainsi, ils partiraient depuis le port égyptien d’Alexandrie. Les migrants seraient originaires d’Afrique de l’est, sans plus de précision. Selon le site, la destination serait l’Italie et non la Crète. S’il n’y a pas accord sur la destination, tous les observateurs s’accordent quant aux motivations. «C’est la plus longue et la plus périlleuse des traversées en Méditerranée. De plus, il y a moins de bateaux d’intervention et de secours qu’il y en a en Méditerranée centrale.» ajoute Migrant-Report.

Il est vrai qu’à l’ouest, entre Libye et Sicile, il est de plus en plus difficile de passer. l’Europe a déployé sa force Sophia et ses cinq navires. L’Union entend également former les gardes-côtes libyens à surveiller leurs eaux territoriales.

A l’est, le passage le plus simple et le plus emprunté, Turquie-Iles grecques se referme également. Surtout depuis la signature de l’accord entre l’Union et la Turquie. La mesure phare du texte prévoit le renvoi vers la Turquie de tous les nouveaux migrants qui arriveront sur les îles grecques. Y compris les demandeurs d'asile, notamment les Syriens fuyant la guerre.

Le 6 juin, la flotte de l’ONG MOAS a quitté le port de La Valette sur l’île de Malte. Deux bâtiments, dont un équipé de drones, et le soutien de l’ONG Emergency permettront de secourir d’éventuels naufragés. L’ONG va se positionner sur le passage central, et ses drones patrouilleront ce qu'on appelle «la zone de la mort», la limite des eaux territoriales libyennes. Là où les navires de secours ou les vaisseaux de Sophia ne sont pas autorisés à entrer. Depuis sa création en 2014, MOAS a secouru 13.000 migrants.

Par Jacques Deveau - Source de l'article Geopolis FranceTV

Aucun commentaire: