Translate

dimanche 5 juin 2016

La sécurité de l'Europe et de la rive nord de la méditerranée liée à celle de la rive sud (Bensalah)



Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah a estimé jeudi à Alger que la sécurité de la rive nord de la méditerranée et de l'Europe était liée à la sécurité et à la stabilité de la rive sud.

La sécurité de l'Europe et de la rive nord de la méditerranée liée à celle de la rive sud (Bensalah)M. Bensalah a mis en avant, lors d'une rencontre avec le président de l'Assemblée nationale française, Claude Bartolone, le rôle que les parlementaires des deux pays pouvaient jouer dans le sens de l'intensification et de la diversification de la coopération pour servir leurs intérêts mutuels et hisser le niveau de coordination sécuritaire notamment dans la lutte antiterroriste partant du principe que "la sécurité de la rive nord de la méditerranée et de l'Europe était liée à la sécurité et à la stabilité de la rive sud", indique un communiqué du Conseil de la nation.

M. Bensalah a rappelé que l'Algérie qui a consentis de grands efforts pour la réalisation de la sécurité, s'emploie à la concrétiser dans les pays du voisinage notamment au Sahara occidental sur la base des décisions onusiennes, ajoute la même source.

La rencontre a permis aux deux responsables d'évoquer l'avenir des relations algéro-françaises à la lumière des développements et incidents récents, le président du conseil de la nation a estimé à cet égard qu'elle offrait l'opportunité de clarifier certains points qui ont pris des dimensions et prêter à des interprétations portant à croire que la relation entre l'Algérie et la France était au plus mal, poursuit le communiqué.

Le président du Conseil de la nation a affirmé à ce propos que la réalité de ces relations dans le contexte des accords conclus et des rencontres multiples entre les responsables des deux pays reflétait le contraire.

De son coté, M. Bartolone a soutenu que "l'Algérie et la France étaient liées par une relation historiques que des faits et propos conjoncturels émanant de parties voulant faire un usage populiste de ces relations ne sauraient affecter", poursuit la même source.

Pour ce qui est de la lutte antiterroriste, le président de l'Assemblée nationale française s'est félicité de la convergence des vues entre les deux pays en la matière soulignant que le retour de la stabilité et de la sécurité ne saurait se concrétiser sans le règlement des questions palestinienne et sahraouie sur la base des décisions internationales", a ajouté le communiqué.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: