Translate

lundi 26 septembre 2016

Égypte : l’UE appelle les autorités à permettre aux organisations de la société civile de travailler librement



L’UE a appelé les autorités égyptiennes « à permettre aux organisations de la société civile et aux défenseurs des droits de l’homme d’opérer en toute indépendance, tel que garanti par la Constitution égyptienne et conformément aux normes internationales en matière de droits de l’homme », à la suite de la décision d’un tribunal égyptien de geler les avoirs de défenseurs des droits de l’homme.
 
« La décision prise aujourd’hui par un tribunal égyptien de geler les avoirs d’un certain nombre d’éminents défenseurs égyptiens des droits de l’homme affectera directement un large éventail d’organisations de la société civile opérant dans le domaine des droits de l’homme. Ces organisations jouent un rôle clé dans le développement démocratique de l’Égypte », a indiqué un communiqué de l’UE publié le samedi 17 septembre.
 
« La pression accrue exercée sur la société civile égyptienne indépendante, en particulier sur les organisations et les défenseurs des droits de l’homme, va à l’encontre des engagements pris par l’Égypte de promouvoir et respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales garantis par la Constitution et consacrés par l’accord d’association UE-Égypte, qui est le fondement de notre partenariat. Cette situation n’est utile ni pour la stabilité, ni pour la sécurité, ni pour la prospérité de l’Égypte que nous recherchons tous », a ajouté le communiqué.
 
Pour en savoir plus
EU Neighbourhood Info Centre – Egypte
Délégation de l’UE en Egypte – site internet et page Facebook 

Aucun commentaire: