Translate

samedi 17 septembre 2016

El Madina sensibilise sur les problèmes rencontrés par les minorités en Méditerranée



Les formateurs du Carnaval de rue (Street Carnival) d’El Madina, l’un des sous-bénéficiaires du projet Drame, diversité et développement (DDD), financé par l’UE, se sont rendus en Palestine pour animer un atelier Carnaval de rue de trois jours avec des artistes palestiniens. 

Le groupe a également organisé deux spectacles de rue dans la vieille ville de Ramallah au cours de leur voyage, dans le cadre du Festival d’été qui était organisé par la municipalité de Ramallah et a accueilli environ 600 participants. Le projet Carnaval de rue d’El Madina est une formidable démonstration de la façon dont des projets DDD fermés continuent d’utiliser le théâtre de rue comme un outil de sensibilisation sur les problèmes rencontrés par les minorités dans leurs communautés. 
 
Quatre membres de l’équipe artistique du Carnaval se sont rendus en Palestine pour animer un atelier de trois jours en collaboration avec un groupe d’artistes palestiniens. Le groupe a été invité par la municipalité de Ramallah à se produire dans la ville, au même titre que le groupe tunisien Fanni Raghman Anni – l’un des sous-bénéficiaires du projet DDD sélectionnés lors de la première série de projets de théâtre de rue. Mohab Saber, le directeur du projet Carnaval de rue, a organisé un atelier d’une journée sur le thème « Les arts de la rue et les espaces publics » à l’attention de différents organismes artistiques travaillant dans Ramallah. Le voyage s’est clôturé par un spectacle dans les rues de la vieille ville de Ramallah dans le cadre du Festival d’été 2016 de la municipalité.
 
Alors que le projet DDD fournit à ses sous-bénéficiaires l’appui et la plate-forme nécessaires pour développer leurs idées pendant la période de mise en œuvre de leurs projets sur le terrain, il leur fournit également les compétences et les capacités pour se développer et maintenir ces projets, même après la fin de leur coopération avec DDD. En outre, ils assurent également la liaison avec d’autres groupes pour créer un mouvement régional en mesure d’aborder les problèmes auxquels font face de nombreuses communautés dans la région MENA.
 
« Après cinq années de travail dans le domaine du théâtre de rue, je me suis aperçu que la règle numéro pour mettre en place un spectacle de théâtre de rue réussi est de faire en sorte que votre public tombe amoureux de votre spectacle », a déclaré Mohab Saber, décrivant ce que le projet Carnaval de rue représente pour lui. Carnaval de rueest l’un des projets fermés de DDD sélectionnés au cours de sa première série de projets de théâtre de rue. Cette phase a débuté en février 2015 et a pris fin en décembre 2015. Les membres du projet se sont produits en Égypte où ils ont abordé la discrimination à laquelle la communauté nubienne est confrontée au sein de la société égyptienne. Ils se sont également produits au Maroc. « La représentation au Maroc a été le résultat d’un atelier de trois jours avec des artistes du groupe marocain Mix City, qui voulait que leur spectacle se concentre sur les migrants africains au Maroc et les défis auxquels ils font face », explique M. Saber.
 
El Madina utilisera encore le théâtre de rue et les compétences acquises au cours de leur expérience avec DDD pour visiter différents pays, et promouvoir l’art et le théâtre de rue comme un outil de sensibilisation sur les problèmes rencontrés par différentes communautés de la région MENA.
 
Drame, diversité et développement est le premier projet de subvention de la culture financé dans le cadre du programme régional «Médias et culture pour le développement dans la région sud de la Méditerranée". DDD et les sous-subventions à des projets de moindre envergure contribuent aux objectifs du programme de promotion de la diversité et de lutte contre la discrimination à l'encontre des minorités, à travers le théâtre.
 
Médias et culture pour le développement dans le sud de la Méditerranée a été affecté d'un budget total de 17 millions d'euros sur une période de quatre ans, dont 9 millions d'euros  pour l'octroi de subventions sur une base de co-financement, et 8 millions d'euros pour un mécanisme de renforcement des capacités des médias (MedMedia) et un mécanisme de renforcement des capacités en matière de culture (MedCulture). Plus précisément, le programme vise à renforcer le rôle des médias et de la culture en tant que vecteurs de démocratisation et de développement économique et social pour les sociétés dans le sud de la Méditerranée. Dans le domaine culturel, il soutient des activités favorisant la réforme de la politique culturelle et le renforcement de la capacité des décideurs politiques en matière de culture, ainsi que la promotion des investissements et le développement des capacités commerciales des opérateurs culturels. 
  
En savoir plus
"Drame, Diversité et Développement" (DDD) page internet
Med Culture page internet
Média et culture pour le développement dans le Sud de la Méditerranée -  fiche projet
EU Neighbourhood Info Centre – Culture et Média
        

Aucun commentaire: