Translate

mercredi 28 septembre 2016

Maroc: 11e Réunion des Ministres de l’Agriculture du CIHEAM

Participation du Maroc à la 11ème Réunion des Ministres de l’Agriculture des États membres du CIHEAM à Tirana.

Maroc: 11e Réunion des Ministres de l'Agriculture du CIHEAM

M. Mohamed Sadiki, Secrétaire Général du Département de l’Agriculture et Vice-Président du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), a représenté M. Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, à la 11ème réunion des 13 Ministres de l’Agriculture des Etats membres CIHEAM qui se tient les 21 et 22 septembre 2016 à Tirana (Albanie).

Au cours de cette rencontre, les ministres présents, les chefs de délégation des Etats membres ainsi que les représentants des organisations internationales ont échangé autour de la question des migrations sous la perspective du développement agricole et de la sécurité alimentaire au regard des enjeux spécifiques de la méditerranée; Un thème qui domine l’actualité dans notre région et traite d’une problématique au cœur des préoccupations des pays méditerranéens pour avoir pris une ampleur inquiétante au cours des dernières années.

Les travaux de la réunion ont également porté sur la présentation de l’Agenda Stratégique 2025 du CIHEAM (CSA 2025), qui structure pour les 10 prochaines années, sa mission de coopération en Méditerranée, structurée autour de 4 grands piliers et de 15 thématiques prioritaires à travers la mobilisation de partenariats institutionnels et de co-financements.

Dans une allocution prononcée au nom du Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, M. Mohamed Sadiki a réitéré l’attachement du Royaume aux relations euro-méditerranéennes et souligné l’importance de l’agriculture, de l’alimentation et du rural en tant que domaines prioritaires du développement et de la coopération régionale.

M. Sadiki a également exposé les efforts déployés par le Maroc, sous la Haute impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, depuis le lancement du Plan Maroc Vert (PMV) en 2008 pour la mise à niveau et la modernisation du secteur agricole, ayant fait le choix d’une agriculture territorialement diversifiée, sociologiquement plurielle et durable. Le PMV a d’ailleurs réussi à repositionner l’agriculture en tant que moteur de croissance économique et du développement social du pays.


Il a également exposé les efforts déployés par le Maroc en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets à travers plusieurs actions dans le cadre d’une approche intégrée, participative et responsable, qui s’articulent autour de plusieurs dimensions, dont notamment celles se rapportant aux plantations, à l’eau ou à la biodiversité.

M. Sadiki a également souligné le rôle du Maroc dans la promotion de la coopération internationale dans ce domaine, précisant qu’il portera plusieurs initiatives ciblant les secteurs de l’agriculture et de la pêche maritime en tant que présidence de la COP22 en novembre 2016 à Marrakech, en vue d’en faire une COP de l’action et de l’Afrique. Il s’agit de l’initiative « Triple A » pour l’Adaptation de l’Agriculture et de l’Afrique, l’initiative « Oasis Durables » qui vise la reconnaissance, la préservation et le développement solidaire des oasis de l’initiative « La Ceinture Bleue » qui vise le développement d’une Economie Bleue liée à la production halieutique.

En marge de cette réunion ministérielle, M. Sadiki a participé le 21 septembre 2016 au forum de haut-niveau organisé par la FAO, la BERD et le CIHEAM en étroite collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, du développement rural et de l’aménagement des eaux de la république Albanaise, autour de l’investissement dans des chaînes de valeur agroalimentaires durables et dans l’agri business inclusif dans la région méditerranéenne. Les participants ont mis l’accent lors de cette rencontre sur l’importance du développement durable de l’agriculture dans la région et sur l’importance du partenariat public-privé pour atteindre les objectifs de développement dans les zones rurales fragiles.

Par Sophia Maazouz - Source de l'article Agrimaroc

Aucun commentaire: