Translate

samedi 17 septembre 2016

Lancement d'un projet électrique reliant Maroc et Portugal

Le projet d’interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal prend forme. En effet, l’étude de faisabilité technique dont la réalisation a fait l’objet d’une signature entre les deux pays en avril dernier, vient d’être lancée. 

Résultat de recherche d'images pour "Maroc-Portugal : le projet d’interconnexion électrique commence à prendre forme"Un important projet devrait relier électriquement d’ici peu le Maroc et le Portugal. En effet, l’étude de faisabilité technique a désormais été signée par les deux pays le 20 avril dernier, lors de la 12ème session de réunion portant sur l’élaboration de la feuille de route.

Selon le Secrétaire d’Etat portugais à l’Energie, Jorge Seguo Sanches : « Nous considérons que la coopération avec le Maroc dans le domaine de l’énergie est fondamentale ».

Dans un premier temps, cette interconnexion électrique d’une capacité de 1000 MW, a pour but d'injecter de l’énergie dans les réseaux électriques marocains en exploitant celle installée au Portugal. Pour le Maroc, ce projet structurant permettra une augmentation significative des échanges électriques avec le Portugal et plus largement, avec le continent européen. En effet, l’objectif principal est d’intégrer le Maroc au système énergétique régional.

En outre, ce projet sera une source d’investissement, et les deux pays opèrent un rapprochement en ce sens : lors d’un prochain sur les énergies renouvelables au Maroc en mai prochain, les entreprises portugaises se rendront sur place afin d’échanger sur de potentielles opportunités d’investissements.

Pour rappel, les projets d’interconnexion avec le Maroc ne sont pas nouveaux. Depuis 1997, le Maroc est relié via un câble sous-marin d’une capacité de 700 MW à l’Espagne. Depuis 2006, ce même système peut désormais enregistrer une capacité de 1400 MW et un autre projet d’interconnexion électrique à hauteur de 700 MW est actuellement discuté. 

Pour plus d’information, consulter La vie eco, l’HuffPost Maghreb ou encore Telquel.ma

Source de l'article Animaweb

Aucun commentaire: