Translate

samedi 17 septembre 2016

Une ville portugaise mène les efforts soutenus par l'ARLEM pour développer des services de soins de santé locaux en Libye



Du 1er au 3 septembre, la ville portugaise de Vila Real de Santo António a organisé une série d’ateliers, de débats et de visites d’étude sur les services de soins de santé pour 12 personnalités politiques et experts libyens, en réponse à un appel à projet de soutien lancé par des maires libyens par l’intermédiaire de l’Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne (ARLEM).

La délégation libyenne envoyée à Vila Real de Santo António comprenait les maires et les représentants politiques de Tripoli, Benghazi, Gharyan, Sebha et Zintan. Le programme était axé sur les défis auxquels sont confrontés les prestataires de soins de santé primaires en Libye – de hauts fonctionnaires de la santé originaires de Syrte, ville située sur la ligne de front des affrontements avec l’État islamique, étaient présents parmi les participants – et sur le partage d’exemples de la manière dont les autorités de la région de l’Algarve, au Portugal, cherchent à fournir des soins de santé primaires.

Le 5 septembre, les personnalités politiques libyennes ont rencontré plusieurs hauts responsables dans les bureaux de l’Union pour la Méditerranée à Barcelone.

L’invitation de Vila Real de Santo António était une réponse aux appels lancés par des maires libyens en vue d’obtenir le soutien de villes et régions européennes dans six domaines spécifiques. Cette requête, qui a été formulée par Abdelrauf Beitelmal, maire de Tripoli, lors d’une réunion tenue à Nicosie en janvier 2015, a incité l’ARLEM à créer un mécanisme – « la plate-forme de Nicosie » – permettant d’organiser des offres d’aide. Le soutien fait également partie d’un effort à long terme du CdR visant à contribuer aux efforts déployés par l’UE pour réduire l’instabilité en Libye.

Des municipalités libyennes ont reçu un soutien similaire par l’intermédiaire de la plate-forme de Nicosie dans deux autres domaines. La région de Murcie en Espagne a partagé son expertise dans la gestion de l’eau en mai 2016. En juin, la ville belge d’Anvers a abordé les problèmes de gestion des déchets. 
 
En savoir plus
ARLEM – Page internet

Aucun commentaire: