Translate

samedi 17 septembre 2016

El Haité et la croissance bleue en Méditerranée

La COP 22 constitue une étape «essentielle» dans le processus ouvert de mise en œuvre de l’Accord de Paris, a affirmé, jeudi à Washington, l’envoyée spéciale pour la mobilisation de la COP 22, Hakima El Haité, lors d’une réunion de haut niveau organisée par la présidence de la COP 21.

À l'occasion de cette rencontre, placée sous le thème «Le Plan Méditerranée pour une croissance bleue», El Haité a estimé que ce n’est qu’en matérialisant l’Accord de Paris par des décisions et des actions concrètes, claires et ambitieuses que l'on parviendra à contenir le réchauffement anthropique bien en-dessous de 2 degrés Celsius. 

La ministre a indiqué que la priorité de la COP 22 s'articule autour de 3 axes, à savoir la quantification des besoins d'adaptation, l’augmentation de la part dédiée à l'adaptation dans le financement et l’intensification des efforts en matière de renforcement des capacités.

En évoquant «Le Plan Méditerranée pour une croissance bleue», proposé par Ségolène Royal, El Haité a souligné, dans ce contexte, la nécessité de mettre en place un agenda méditerranéen du climat et du développement durable. Un programme qui concerne en premier lieu les pays riverains de la Méditerranée, puis leurs voisins et l'ensemble de la communauté internationale. 

Le programme s’article autour de trois axes, à savoir une mer en bonne santé, une économie maritime et littorale durable et une gouvernance qui anticipe le changement climatique.

Source de l'article Leseco

Aucun commentaire: