Translate

mercredi 21 septembre 2016

PIE : un nouvel instrument pour booster les investissements dans le voisinage de l’UE et en Afrique


À l’occasion du discours sur l'état de l'Union 2016 du président Juncker, la Commission a exposé aujourd’hui la manière dont elle prévoit de continuer à stimuler l'investissement pour soutenir l’emploi et une croissance durable, en Europe et dans le reste du monde. Parmi les propositions, il a été décidé de créer un nouveau plan d'investissement extérieur européen (PIE) visant à encourager l'investissement en Afrique et dans les pays du Voisinage de l'UE pour renforcer ses partenariats et contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable.
 
Ce nouvel instrument permettra de stimuler l'investissement en Afrique et dans les pays voisins de l’Union, en particulier pour favoriser le développement des infrastructures sociales et économiques et des PME, en levant les obstacles à l’investissement privé. Doté de 3,35 milliards d’euros provenant du budget de l’Union et du Fonds européen de développement, le PIE prévoit le recours à des garanties innovantes et à d'autres instruments analogues pour encourager l’investissement privé, lui permettant ainsi de mobiliser jusqu'à 44 milliards d'euros d'investissements. Si les États membres et d'autres partenaires versent une contribution équivalente à celle de l'Union, le total atteindra 88 milliards d'euros.
 
En débloquant l'investissement dans les pays partenaires, le PIE contribuera à la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030 et du programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement. Il apportera également une aide précieuse pour traiter les causes profondes de la migration, renforcer nos partenariats et analyser les causes à long terme des vastes mouvements de population.
 
Le PIE repose sur trois piliers complémentaires :
· la mobilisation de l'investissement par la combinaison de dispositifs d'investissement existants avec une nouvelle garantie du Fonds européen pour le développement durable (FEDD). Ce fonds réunira deux plateformes d'investissement régionales pour l'Afrique et les pays du voisinage;
· le renforcement de l’assistance technique pour l’environnement politique plus général afin d’assister les pouvoirs publics et les entreprises dans les pays partenaires. L’objectif est de les aider à mieux préparer et promouvoir des projets et à attirer davantage d’investissements;
· l'amélioration du climat des affaires en général par la promotion de la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la suppression des obstacles à l'investissement et des distorsions de marché.
 
Par ailleurs, les opérations de prêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) font partie intégrante du PIE. À cet effet, la Commission complétera la garantie du budget de l’Union, dans le cadre du mandat extérieur de la BEI, par un montant total de 5,3 milliards d’euros. La BEI pourra donc prêter jusqu’à 32,3 milliards d’euros au titre de la garantie de l’Union entre 2014 et 2020.
 
Le PIE est un cadre intégré permettant une pleine coopération entre l’Union européenne, les pays de l’Union, les pays partenaires, les institutions financières internationales, les donateurs et le secteur privé. Il améliorera la manière dont les fonds publics limités sont utilisés et dont les pouvoirs publics et les investisseurs privés coopèrent en matière de projets d’investissement.
 
Avec ce plan d'investissement, l’Union contribuera encore davantage à la mise en place de l'architecture mondiale pour le développement et à la gestion des migrations, deux thèmes centraux du débat qui aura lieu lors de la prochaine Assemblée générale des Nations unies.
 
La Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Mme Federica Mogherini, a déclaré à ce sujet: «Lorsque l'on regarde le Moyen-Orient et l'Afrique, on constate que leur énorme potentiel est bridé par la guerre, la pauvreté, le manque d'infrastructures et la mauvaise gouvernance. Notre Union européenne est déjà le premier bailleur de fonds au monde: nous investissons plus dans la coopération au développement que tous les autres pays réunis. Mais nous savons également que les ressources publiques ne sont pas suffisantes pour libérer cet énorme potentiel et atteindre les objectifs de développement durable. D’ores et déjà, les entreprises européennes créent des emplois et génèrent de la croissance dans l’ensemble des pays voisins et en Afrique, au bénéfice de nos partenaires et des citoyens. Le nouveau plan d’investissement extérieur créera les conditions qui permettront aux Européens de développer leur activité et de s’implanter dans de nouveaux pays tout en offrant un appui aux économies et aux sociétés de nos partenaires ainsi qu’à nos objectifs stratégiques de politique étrangère, de la sécurité au développement international.» 
 
Pour en savoir plus
Plan d’investissement extérieur européen – Fiche d’information
Plan d’investissement extérieur européen – Questions/Réponses
Commission européenne – site internet et page Facebook

Aucun commentaire: