Translate

samedi 5 décembre 2015

Un projet pour chauffer l’eau des hammams à l’énergie solaire



Une étude euro-méditerranéenne sur les hammams prévoit un système consistant à "chauffer l’eau des hammams à l’énergie solaire", a indiqué une chercheuse autrichienne à l’issue du colloque international sur le hammam en méditerranée, ouvert mercredi.

Heidi Dumreicher, directrice de l’Institut de Vienne (Autriche) pour la durabilité (Oikodrom), a précisé à l’APS, en marge de la projection d’un documentaire synthétisant une étude réalisée à Constantine , à Damas (Syrie), au Caire (Egypte), à Fès (Maroc) et en Palestine par une équipe pluridisciplinaire dans le cadre d’une coopération algéro-autrichienne sur les hammams, que ce

Un projet pour chauffer l’eau des hammams à l’énergie solaireprojet "revêt une importance écologique et économique non négligeable", et établit le lien entre le hammam et le développement durable.

Commentant le film projeté lors de la session de clôture de cette rencontre organisée à l’université Constantine 3, à l’initiative du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) en partenariat avec l’ambassade d’Autriche à Alger, Mme Dumreicher a mis en exergue le modèle socioculturel du hammam et de son environnement et présenté les aspects "tangibles et intangibles" de ce patrimoine à partir de différentes approches sociologiques.

Le documentaire, réalisé par Ina Ivanceanu et Elke Groen (Autriche) résume, en une trentaine de minutes, une recherche de plus de 5 ans, basée sur la méthode de photo-interviews, permettant aux chercheurs d’établir le lien entre les aspects sociologiques et spatiaux et de renforcer l’interface entre les aspects matériels et immatériels du hammam.

Notons qu’au cours de ce colloque scientifique, le chercheur américain Richard Levine, de l’université de Kentucky (USA) a présenté et commenté son livre "Le hammam au 20ème siècle, approche architecturale".

La seconde journée de ce colloque organisé dans le cadre de la manifestation "Constantine capitale 2015 de la culture arabe" a été mise à profit pour faire visiter aux séminaristes le hammam de Souk El Ghazel, situé dans la médina basse de Souika.

Source de l'article APS

Aucun commentaire: