Translate

mercredi 1 juin 2016

L'Assemblée parlementaire de l'UpM plaide pour la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme

Le document final sanctionnant les travaux de la 12ème session plénière de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM) a appelé dimanche à Tanger (nord du Maroc) à davantage de coordination, de coopération et d'optimisation des ressources disponibles pour garantir plus d'efficacité et d'impact à une action commune contre l'extrémisme et le terrorisme.

Résultat de recherche d'images pour "'Union pour la Méditerranée (AP-UpM)"Les parlementaires euro-méditerranéens ont ainsi souligné que la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme nécessite des réponses appropriées à l'évolution rapide des menaces terroristes, et une promotion du dialogue interculturel et inter-religieux pour faire face au radicalisme à travers une approche participative et préventive, axée sur l'adhésion des citoyens aux efforts et aux mesures engagés par les institutions de l'Etat, outre l'adoption de stratégies globales combinant les actions de prévention destinées à éliminer les facteurs et les causes de l'extrémisme et à tenir compte des impératifs de la préservation de la sécurité et de la stabilité.

Et pour lutter contre ce fléau, les membres des délégations méditerranéennes participantes ont noté l'impératif de s'appuyer sur une forte volonté collective, une coopération et une coordination bilatérale et régionale, ainsi que sur une conjugaison de stratégies nationales intégrées mettant l'accent sur l'importance de promouvoir les valeurs religieuses, spirituelles, culturelles et humaines.

Ils ont également recommandé de redoubler les efforts dans le combat contre le terrorisme et la radicalisation, en vue de contrecarrer les idéologies terroristes, promouvoir la tolérance et le dialogue entre les cultures et les civilisations, la non-discrimination, les libertés fondamentales et la solidarité, et d'assurer la sécurité des populations méditerranéennes, tout en favorisant la construction d'un espace euro-méditerranéen démocratique stable et prospère, basé sur le droit international et le recours aux voies pacifiques pour le règlement des conflits entre les Etats.

A signaler qu'à l'issue des travaux de la 12ème session plénière de cette assemblée, tenue sous le thème "Ensemble pour un avenir commun de l'espace euro-méditerranéen" et à laquelle ont pris part quelque 300 parlementaires de l'Union européenne (UE) et sud-méditerranéens, dont plus de 30 présidents de parlements, la présidence tournante de l'AP-UpM a été confiée à la présidente de la Chambre des députés d'Italie, Laura Boldrini.

Le Bureau de l'AP-UpM, désigné lors de cette session plénière pour la période 2016-2020, comprend également l'Egypte, le Parlement européen (PE) et la Turquie, alors que le groupe de travail pour le financement de l'Assemblée et la révision du règlement est composé du PE et de la Jordanie. Les membres du Bureau élargi, à savoir les présidents et vice-présidents des cinq commissions sont respectivement le PE, la Palestine, l'Italie et l'Algérie (Commission des affaires politiques); le Portugal, la Tunisie, le PE et le Maroc (Commission des affaires économiques); le Maroc, l'Italie, la Turquie et le PE (Commission de la culture); la Tunisie, le PE, l'Algérie et l'Egypte (Commission des droits de la femme) et la Jordanie, le PE, l'Algérie et le Portugal (Commission de l'énergie).

L'AP-UpM, dont le Maroc fait partie, est l'organe parlementaire de l'Union et a pour rôle de fournir un cadre pour une coopération multilatérale entre les représentants élus de l'UE et ceux des pays partenaires du sud de la Méditerranée. Elle vise aussi à renforcer le développement du partenariat euro-méditerranéen, à exercer un contrôle sur les actions et projets de ce partenariat et à adopter des résolutions et recommandations à l'intention des conférences ministérielles de l'UpM. L'AP-UpM, qui se réunit en session plénière au moins une fois par an, compte 280 membres répartis à égalité entre les rives nord et sud de la Méditerranée.

Source de l'article Xinhuanet

Aucun commentaire: