Translate

jeudi 9 juin 2016

L’IEMed lance un réseau de think tanks de la Méditerranée Occidentale

Une trentaine de think tanks et d’institutions diplomatiques ont accordé aujourd’hui à Barcelone de créer la « Med Think 5+5 », un nouveau réseau de think tanks dont le siège sera situé dans cette ville. 

Afficher l'image d'origine

L’objectif du réseau, lancé et accueilli par l’IEMed, est de favoriser le dialogue et la recherche sur la façon de promouvoir l’intégration régionale et la coopération en Méditerranée Occidentale.

La décision a été prise à l’occasion du forum international, organisé par l’IEMed au Palais de Pedralbes, où des représentants de think tanks et d’institutions diplomatiques ont analysé la situation politique et socio-économique en Méditerranée Occidentale et ont réfléchi à la façon d’améliorer l’intégration régionale et la coopération dans le cadre du Dialogue 5+5 ̶ le forum intergouvernemental de coopération sous-régional qui réunit régulièrement l’Algérie, la France, l’Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, le Maroc, le Portugal, la Tunisie et l’Espagne.

C’est dans ce cadre qu’est né le nouveau réseau de think tanks « Med Think 5+5 » qui vise à approfondir le travail d’analyse et de compréhension relatifs aux principaux enjeux de la Méditerranée occidentale et à se pencher sur les besoins et les tendances de cette région. Le but ultime du réseau est d’apporter des éléments utiles aux réflexions et aux prises de décisions du Dialogue 5+5.

Le réseau, auquel ont été invités à adhérer tous les participants de la réunion de Barcelone, sera mis en œuvre cette année. Il choisira un comité scientifique et adoptera un plan de travail semestriel pour la période 2017-2018. Il est prévu que le plan comprenne l’organisation d’un grand forum annuel ainsi que la tenue de séminaires et de symposiums et le lancement de trois travaux de recherche annuels et d’outils de diffusion numérique.

Le forum de Barcelone
Le forum, qui a donné lieu à la création du réseau, a été inauguré hier après-midi par le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, M. Fathallah Sijilmassi, et le président exécutif de l’IEMed, Senén Florensa. La séance a aussi fait appel à la participation de représentants des ministères français et marocains des Affaires étrangères, les deux pays qui assurent actuellement la coprésidence du Dialogue 5+5.

Parmi les participants (une trentaine) en provenance des dix pays membres du Dialogue 5+5, soulignons la présence de Nuno Severiano Teixeira, ancien ministre de Défense du Portugal et directeur de l’Instituto Português de Relações Internacionais (IPRI) ; Dahan Ahmed Mahmoud, ancien ministre des Affaires étrangères de Mauritanie et directeur du Mauritanian Institute for Strategic Studies; Mohamed Behnassi, directeur de l’Institute of Research for Environment, Human Security and Governance (Maroc) ou Roderick Pace, directeur de l’Institute for European Studies de l’Université de Malte, parmi bien d’autres.

Qu’est-ce que le Dialogue 5 +5? 
Le Forum de la Méditerranée Occidentale (connu communément sous le nom de Dialogue 5+5) a été lancé officiellement à Rome en 1990 en tant que forum sous-régional informel des pays situés sur la partie occidentale du littoral méditerranéen. Depuis lors, le forum a tenu des conférences ministérielles périodiques, tant des ministres des Affaires étrangères comme des ministres d’autres secteurs (sécurité, migrations, développement durable...).

Plus de documents et contenus 
Déclaration finale (English | Français)
Le programme du Forum “The 5+5 Dialogue as a Mechanism of Integration and Regional Cooperation” (Barcelone, 23-24 mai 2016) (English | Français)
Dossier IEMed sur le dialogue 5+5 (English | Français)

Plus d'informations 

Documents liés

Source de l'article IEMed

Aucun commentaire: