Translate

lundi 26 décembre 2016

La majorité des citoyens dans le sud de la Méditerranée considèrent l’UE comme un partenaire important de leur pays, d’après un sondage régional



Au moins six répondants sur dix dans les pays partenaires du sud de la Méditerranée conviennent que l’UE est un partenaire important (Maghreb : 65 %, Machrek : 63 %), et au moins les deux tiers des personnes interrogées au Maghreb (70 %) et au Machrek (66 %) affirment que l’UE entretient de bonnes relations avec leur pays. 

Ce sont quelques-unes des principales conclusions du premier rapport d’un sondage d’opinion réalisé dans le cadre du projet EU Neighbours South financé par l’UE.
 
D’après le sondage, une grande majorité des personnes interrogées au Maghreb pensent que l’UE devrait jouer un rôle plus important dans leur pays en matière de commerce (74 %), de droits de l’homme et de développement économique (72 % chacun). Dans le Machrek, les domaines les plus cités sont le développement économique (76 %), le commerce (74 %) et les droits de l’homme (68 %).
 
Les sondages d’opinion, menés dans sept pays partenaires du voisinage sud de l’UE (Algérie, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie), ont examiné, entre autres, les perceptions et les attitudes à l’égard de l’UE, le niveau d’information au sujet de l’UE, la prise de conscience du soutien financier apporté par l’UE, ainsi que l’état d’esprit général des répondants dans les pays du voisinage sud, y compris leurs points de vue sur la situation actuelle et à venir sur les plans économique, de l’emploi et de la vie en général.
 
Pour en savoir plus

 

Aucun commentaire: