Translate

dimanche 18 décembre 2016

Méditerranée, mer de toutes les crises ? OTAN/Russie : après le sommet de Varsovie



Au croisement des secousses et des crises : la Méditerranée. 

Déstabilisations sur la rive sud, flux migratoires incontrôlés, rivalités larvées à l’est pour l’exploitation des ressources énergétiques, présence militaire simultanée de toutes les grandes puissances (de Washington à Pékin sans oublier Moscou…), affirmation croissante des puissances régionales...

Mare nostrum est plus que jamais agitée, éclatée. D’ailleurs, fut-elle jamais le bassin uni dont rêvèrent trente années de politiques européennes – des politiques de bonne volonté, mais dont l’échec en dit beaucoup sur ses complexités. Comment penser cette Méditerranée-là, qui reste le centre de tous les dangers ?

La crise ukrainienne semble rabattre l’Alliance atlantique sur un métier initial quelque peu oublié : la défense des États membres. Le sommet de Varsovie de juillet 2016 a voulu exprimer très officiellement une remobilisation de l’OTAN. Plus limité et raisonnable qu’on ne le dit, le nouvel effort de défense occidental sur le Vieux Continent fera-t-il sa place au dialogue avec Moscou ? Ce dialogue est, en tout cas, ouvert largement dans ce numéro de Politique étrangère.

Coincés entre le Brexit et l’élection de Donald Trump, les Européens pourraient bien devoir rapidement, au-delà des décisions de l’OTAN, se poser la question de leur propre dispositif de défense. Un article du Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale s’interroge sur les pistes possibles et réalistes. Tandis qu’une autre contribution explore l’avenir du Brexit : fin d’une Europe, commencement d’une autre ?

Voir le sommaire : ici
Source de l'article Cairn

Aucun commentaire: