Translate

mercredi 5 avril 2017

Vers la création d'une zone basses émissions des navires en Méditerranée

Vers la création d'une zone basses émissions des navires en Méditerranée

A l'occasion d'un déplacement à Monaco le 3 avril, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a lancé officiellement les travaux préparatoires à la création d'une zone basses émissions des navires en Méditerranée. 

L'Institut national des risques industriels (Ineris) et d'autres partenaires scientifiques sont chargés de réaliser une étude préalable qui sera disponible d'ici la fin de l'année 2017. L'étude sera transmise au groupe d'expert du Centre régional Méditerranéen pour l'intervention d'urgence contre la pollution marine accidentelle (Rempec) qui sera mobilisé pour parvenir à un accord sur la délimitation de la zone.

La création de cette zone doit permettre de réduire les émissions polluantes des navires en les contraignant à utiliser des combustibles marins ayant une teneur en soufre de 0,1% contre 1% aujourd'hui. Cette zone s'inscrit dans le cadre de l'annexe VI de la Convention de Marpol, principale convention internationale portant sur la prévention de la pollution maritime par les navires. Elle complètera les zones déjà existantes en Manche, mer du Nord et mer Baltique, Amérique du Nord et mer des Caraïbes. 
Ségolène Royal a laissé entendre qu'en Méditerranée, cette zone inclurait également des restrictions en termes d'émissions d'oxydes d'azote (NOx) et de particules fines (PM). La Méditerranée concentre actuellement 10% du trafic mondial de conteneurs et 20 à 25% du trafic pétrolier mondial.

Par Florence Roussel - Source de l'article Actu-environnement

Aucun commentaire: