Translate

dimanche 6 novembre 2016

Un programme de l’UE soutient le Réseau arabe pour l’autonomisation économique des femmes



La Ligue des États arabes (LEA) a accueilli la réunion du Réseau arabe pour l’autonomisation économique des femmes (Khadija), dans le cadre du programme financé par l’UE « Un bond en avant pour les femmes », au Caire, en Égypte, le mercredi 19 octobre.  
 
La réunion, qui a rassemblé la LEA, l’UE, des agences de l’ONU, le réseau Khadija et des associations professionnelles, a porté sur les principales conclusions d’une étude de cas sur la participation économique des femmes, menée par l’ONU femmes. Les participants se sont en outre mis d’accord sur les principales étapes qui devraient être réalisées par le réseau Khadija en 2017.
 
« L’Union européenne estime que les économies ont une meilleure chance de grandir lorsque les femmes participent au marché du travail sur un pied d’égalité avec les hommes. Dès lors, nos programmes de l’UE cherchent à combler l’écart qui existe entre les hommes et les femmes en termes de participation à l’emploi, mais aussi de salaire, tout en augmentant les possibilités de leadership pour les femmes, » a déclaré Reinhold Brender, chargé d’affaires par intérim de la délégation de l’UE en Égypte.
 
Le réseau Khadija a été lancé au siège de la Ligue des États arabes au Caire en septembre 2015 en vue de servir de plate-forme pour soutenir et promouvoir l’autonomisation économique des femmes. Il plaide en faveur de possibilités et de résultats économiques équitables pour les femmes dans la région, y compris en faveur de lieux de travail plus sûrs pour les femmes, d’un accès équitable aux postes de direction, du renforcement des capacités, et de législations et réglementations du travail.
 
Le réseau Khadija agit comme une plate-forme pour échanger des connaissances et défend des approches tenant compte du genre dans l’économie régionale, en associant des intervenants des secteurs public, social et privé.
 
Le projet ‘un bond en avant pour les femmes’ est une initiative conjointe d'ONU Femmes et de la Commission européenne. Le programme soutient l'autonomisation économique des femmes dans la région sud de la Méditerranée et améliore leur participation dans les sphères politiques et la prise de décision. Le programme est financé par une contribution de 7 millions d'euros de l'Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) et de 1,2 million d'euros du budget de base d'ONU Femmes. 
 
En savoir plus
Projet ‘un bond en avant pour les femmes’ – fiche et actualités
Projet ‘un bond en avant pour les femmes’ – site web
 

Aucun commentaire: