Translate

jeudi 1 décembre 2016

Lancement par l'UpM de deux grandes initiatives régionales méditerranéennes

L’Union pour la Méditerranée (UpM) a procédé, lundi dans le cadre de la COP22 à Marrakech, au lancement de deux grandes initiatives régionales méditerranéennes.


Résultat de recherche d'images pour "UPM Méditerranée"Il s’agit d’un grand projet structurant et fédérateur intitulé SPREF, "Cadre des énergies renouvelables privées dans la région SEMed". Labellisé par l’UpM, SPERF vise à stimuler l’investissement privé en matière d’énergies renouvelables au Maroc, en Tunisie, en Égypte et en Jordanie. 

Pour ce projet, la Banque européenne pour la reconstruction et le Développement (BERD) apportera un financement pouvant aller jusqu’à 227,5 millions d’euros et mobilisera un complément d’investissements de la part d’autres institutions financières portant ainsi le coût total du projet à 834 millions d’euros. 

Ce projet fournira également un soutien de coopération technique ciblé pour la mise en œuvre de projets d’énergies renouvelables dans la région afin d’empêcher l’émission de 780 000 tonnes de CO2 par an. 

La deuxième initiative concerne le lancement de la plateforme UpM pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique qui vise, en particulier, à travailler sur le cadre réglementaire, identifier des projets structurants et intégrateurs et contribuer à l’intégration des marchés et des réseaux énergétiques. 

Cela vient compléter le dispositif de mise en place de trois plateformes énergétiques dans le cadre de l’UpM. Deux autres, celles de l’électricité et celle sur le Gaz, ont été lancées un peu plus tôt cette année. 

Cette initiative couvre les principaux axes visant une approche globale pour une intégration des marchés énergétiques de la région euro-méditerranéenne. 

A travers le lancement de ces deux grandes initiatives régionales méditerranéennes, ce lundi en présence de son Secrétaire général, Fathallah Sijilmassi, l’UpM s’inscrit résolument dans le cadre de la logique d’action promue par la COP22 et s’engage dans une démarche volontaire pour faire en sorte que la vision stratégique qui vise à travailler en faveur d’une intégration des marchés énergétiques Europe-Méditerranée-Afrique puisse trouver dans l’action d’organisations telles que l’UpM et de ses partenaires une traduction dans les faits. 

L’UpM est une organisation intergouvernementale rassemblant 43 pays: 28 États membres de l'Union européenne et 15 pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Elle vise à renforcer la coopération régionale, le dialogue et la mise en œuvre de projets et d’initiatives concrets ayant un impact tangible sur nos citoyens, notamment sur nos jeunes, afin d'aborder les trois priorités interdépendantes de la région : le développement humain, la stabilité et l'intégration. 

Source de l'article Atlasinfo

Aucun commentaire: