Translate

dimanche 4 décembre 2016

L’Afrique numérique : Une alliance pour le développement digital

Résultat de recherche d'images pour "L’Afrique numérique : Une alliance pour le développement digital"S’inspirant de la réussite de l’Alliance franco-tunisienne pour le numérique, une alliance à une plus large échelle dénommée » Alliance pour le développement digital » a vu dernièrement le jour, à l’issue des » Journées Afrique numérique » qui s’est tenue à Paris en octobre 2016 « , a déclaré Alexandre Zapolsky, Fondateur et PDG de LINAGORA et Référent français de l’Alliance Franco-Tunisienne pour le Numérique.

S’exprimant lors d’une conférence thématique intitulée » Economie numérique : La Tunisie hub régional « , Zapolsky a, à cet effet, souligné que cette alliance regroupe, outre la France et la Tunisie, tous les pays du Maghreb, ainsi que plusieurs pays africains et elle vise essentiellement, à réunir tous les acteurs du numérique des pays membres, à favoriser la négociation et la mise en oeuvre des partenariats entre eux et à promouvoir le numérique comme levier de développement.

« On a aujourd’hui une chance formidable de bâtir ensemble cette verticale du numérique, qui regroupe la France, le Maghreb et l’Afrique. La Tunisie pourra jouer un rôle crucial à ce titre » a-t-il encore lancé.

Zapolsky a ainsi rappelé que l’alliance franco-tunisienne pour le numérique a été créée, en 2013, suite à la visite en Tunisie du Président français Hollande et à la signature, lors de cette visite, d’un accord bilatéral entre l’Etat français et l’Etat tunisien dans le domaine du numérique. « C’est le seul accord que la France a conclu avec un autre pays dans le domaine du numérique ».

Résultat de recherche d'images pour "L’Afrique numérique : Une alliance pour le développement digital"

Et de poursuivre « l’alliance franco-tunisienne pour le numérique regroupe aujourd’hui, plus de 70 entreprises françaises et tunisiennes. Elle repose sur les principes de coproduction, de co-innovation et de co-traitance et elle a la particularité de confier sa gouvernance aux privés. Outre le fait de favoriser les partenariats entre acteurs numériques des deux pays, elle vise également, à mieux les armer pour la conquête de nouveaux marchés « .

Il a encore, fait savoir qu’il est l’un des bénéficiaires du projet Smart Tunisia qui prévoit un accompagnent et des facilités aux investisseurs dans le domaine du numérique, et qu’il a développé avec Kais Sellami, président de la Fédération des TIC de l’Utica et réfèrent de l’Alliance numérique franco-tunisienne, la tradition d’organiser, depuis des années, des visites de délégations françaises en Tunisie et de recevoir des délégations tunisiennes en France.

Source de l'article Webmanagercenter

Aucun commentaire: