Translate

dimanche 11 décembre 2016

Marchés céréaliers: Les pays méditerranéens réunis à Tunis pour mieux répondre aux défis de la sécurité alimentaire

Résultat de recherche d'images pour "Med-Amin.org"

La 4ème réunion du réseau d’information agricole en Méditerranée (MED-Amin : Mediterranean Agricultural Information Network) s’est tenue à Tunis, à l’invitation des autorités tunisiennes, les 7 et 8 décembre 2016.

Le réseau MED-Amin est un espace d’échange et de partage d’informations qui vise à fournir aux décideurs une meilleure visibilité et une plus grande compréhension des marchés céréaliers. MED-Amin « Confiance » en arabe, est au carrefour des valeurs et des missions du CIHEAM. Il participe à renforcer le dialogue multilatéral en Méditerranée et s’inscrit dans les objectifs prioritaires du Plan d’Action du CIHEAM pour la Méditerranée (PACMED2025) : Lutter contre le gaspillage des connaissances, améliorer la sécurité alimentaire et renforcer la résilience des états face aux chocs, à travers notamment la mise en oeuvre de systèmes collaboratifs de gestion des crises.

Le réseau MED-Amin a été lancé officiellement par les Ministres de l’agriculture des 13 Etats membres du CIHEAM lors de la 10ème réunion ministérielle tenue à Alger en février 2014 afin de développer la compréhension mutuelle des pays 
méditerranéens et de fournir aux décideurs une plus grande transparence sur les marchés des céréales par le partage d’informations de qualité afin de relever le défi de la sécurité alimentaire dans la première région importatrice de céréales.

La région Afrique du Nord – Moyen-Orient est en effet la première région importatrice au monde de céréales (environ 30% des imports mondiaux pour 6 % de la population mondiale). Les céréales sont au coeur de l'équation complexe qui caractérise l'espace méditerranéen : anticiper et accompagner l'accroissement des approvisionnements (production, importation, ...) induits par la croissance démographique, produire mieux vu la faible disponibilité des ressources naturelles et produire avec stabilité alors que les changements climatiques s'accélèrent.

Co-organisée par l’ONAGRI, l'office des céréales et le CIHEAM, cette réunion a permis aux experts des 13 Etats membres du CIHEAM, appuyés par le Centre conjoint de recherche de l’Union européenne et le Secrétariat d’AMIS (Agriculture market information system) basé à la FAO, de poursuivre le travail d’harmonisation des données recueillies et de réalisation de bilans céréaliers et d’échanger sur les systèmes d’alerte précoce qui permettent de mieux anticiper des difficultés dans les futures récoltes.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, chargé de l a Production agricole, M. Omar El Behi a rappelé, à ce titre, lors de l’ouverture de la rencontre, le défi majeur que représente l’instabilité des marches des céréales pour la Tunisie et nombre de pays de la région. La Tunisie, membre du CIHEAM depuis trois décennies, s'est toujours positionnée au coeur de la coopération multilatérale euro-méditerranéenne, en considérant la centralité des enjeux agricoles et alimentaires pour le développement de cette région.

A l’issue de la 4ème réunion de MED-Amin, il a été décidé de constituer un groupe de travail en vue de commencer une réflexion sur la mise en place d’un système d’alerte précoce méditerranéen sur le blé. Face à l’augmentation des chocs en Méditerranée (accidents climatiques, instabilité des marchés, maladies phytosanitaires, conflits…) ce dispositif, associant les opérateurs nationaux, le CIHEAM, AMIS et l’Union Européenne permettra une meilleure circulation des informations et facilitera la mise en oeuvre d’opérations concertées pour mieux se préparer et gérer durablement les divers chocs. Une réunion de lancement se tiendra au premier semestre 2017.

Pour en savoir plus sur MED-Amin : www.med-amin.org
Pour en savoir plus sur le CIHEAM : www.ciheam.org
Pour en savoir plus sur PACMED2025 : www.ministerial2016.ciheam.org

Source de l'article Med-Amin

Aucun commentaire: